Covid-19 : dernières soirées avant le confinement à Paris

Dans la capitale, beaucoup de Parisiens ont décidé de savourer leur dernière soirée avant le couvre-feu mis en place vendredi 16 octobre à minuit. Mais les restaurateurs font grise mine. Notre journaliste Hugues Huet est allé à leur rencontre dans le 12e arrondissement.

Cour Saint-Emilion, un quartier de Paris (12e) d'ordinaire très animé avec ses nombreux restaurants, bars, boutiques et son cinéma. A la veille du couvre-feu, beaucoup de Parisiens ont du mal à comprendre la mesure. A commencer par les restaurants. "La perspective est le chômage partiel. On ne sait pas quoi faire, avec les charges qu'on a… On ne parle que de ça", explique Sofiane, un serveur. "Je suis un père de famille, j'ai une petite-fille, j'ai les charges, le loyer, la crèche et je n'ai pas de quoi finir le mois. Quel est le bénéfice ? On a un petit pourcentage par rapport au chiffre d'affaires que l'on fait, ça nous motive, ça nous aide à finir le mois comme tout le monde", avoue-t-il.

Incompréhension

Une ouverture le soir est-elle possible ? "Il n'y aura pas de service du soir. On ne sait pas à quelle heure les clients vont rentrer ou sortir. On a aussi des collègues qui habitent loin. Le temps de tout ranger ou mettre en ordre, cela va être compliqué", ajoute le serveur. Lui ne comprend pas en tout cas la mesure pour les restaurants alors que les mesures sanitaires sont respectées depuis le début.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une brasserie fermée à cause des mesures contre le coronavirus à Marseille le 28 septembre 2020. Photo d\'illustration.
Une brasserie fermée à cause des mesures contre le coronavirus à Marseille le 28 septembre 2020. Photo d'illustration. (NICOLAS TUCAT / AFP)