Des projets militaires pour tenter de relancer l'UE

L'UE a connu des temps meilleurs. Les Britanniques ont quitté l'Union et les eurosceptiques surfent sur ce climat. Le président de la Commission a notamment appelé ce mercredi 14 septembre à développer le secteur de la défense européenne.

France 3

Il avance à petits pas sur un terrain européen mouvant, affaibli par le Brexit et chahuté par les pays de l'Est sur la crise des migrants. Jean-Claude Juncker vacille, mais fait face. Le président de la Commission européenne appelle à la volonté politique avec une feuille de route claire : protéger les frontières, déployer très vite des garde-côtes européens et relancer l’idée de défense européenne. "L'Europe doit s'affirmer davantage. L'UE ne peut plus se permettre de dépendre de la seule puissance de capacité militaire de pays individuels. Nous devons ensemble prendre en charge la protection de nos intérêts", a-t-il déclaré ce mercredi matin devant le Parlement européen à Strasbourg.

Le Pen réplique

Coopération militaire renforcée, création d'un fonds européen de défense pour stimuler la recherche et l'innovation. Deux nouveaux projets qui font bondir Marine Le Pen : "Vous comptez sur l'Europe pour nous protéger, mais personne ne croit plus à cette Europe qui protège". Dans deux jours à Bratislava (Slovaquie), ce sera au tour des 27 chefs d'État et de gouvernement de plancher sur l'avenir de l'UE. Il leur faudra faire preuve d'imagination et surtout de courage politique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le 19 février 2016 lors d\'une sommet des dirigeants de l\'Union européenne à Bruxelles (Belgique).
Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, le 19 février 2016 lors d'une sommet des dirigeants de l'Union européenne à Bruxelles (Belgique). (ERIC VIDAL / REUTERS)