Cet article date de plus d'un an.

Loire-Atlantique : des serres de salades et de muguets ont été saccagées par des activistes écologiques

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Loire-Atlantique : des serres de salades et de muguets ont été saccagées par des activistes écologiques
Article rédigé par France 3 - A. Lay, C. Dupeyrat, B. Vioche, France 3 Pays de la Loire, L. Bleuzen
France Télévisions
France 3
Dimanche 11 juin à Nantes (Loire-Atlantique), un millier de manifestants ont arraché les plants de salades, de muguets et des tuyaux d’irrigation pour dénoncer l’utilisation intensive de l’eau et du sable. Une action qui provoque l’incompréhension des maraîchers.

Des centaines de militants sont lancées à l’assaut d'une serre. Ils arrachent les plants de salade, les tuyaux d’irrigation et lancent des graines de sarrasins, un engrais naturel pour dénoncer l’usage du sable. Ils vont même jusqu’à lacérer les bâches plastiques. Le mot d’ordre est simple : “Que brûle l’agro-industrie”. Le propriétaire de la serre estime les dégâts à plusieurs dizaines de milliers d’euros. “Cela va inévitablement se transformer en colère. On est obligé de déposer plainte aujourd’hui”, détaille Régis Chevallier, président de la fédération des maraîchers nantais. 

“L’essai est complètement détruit” 

Cette serre était expérimentale pour aider les maraîchers à s'adapter au dérèglement climatique. “Je suis très en colère. Ce sont des heures et des mois de travail. L'essai est complètement détruit”, explique Brigitte Pelletier, directrice technique du comité départemental Loire-Atlantique. L'association “Les Soulèvements de la terre”, dont Gérald Darmanin avait annoncé la dissolution en mars, est à l’origine de l’action, avec de nombreux paysans bio. “La serre expérimentale était un symbole pour mettre le doigt sur l’accaparement des terres”, détaille Benjamin Boileau, éleveur bio.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.