Économie : les banques européennes dans la tourmente

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Économie : les banques européennes dans la tourmente
France 3
Article rédigé par France 3 - V. Frédéric, O. Poncelet, J.-L. Boulesteix, S. Barie
France Télévisions
Après le Crédit Suisse, la première banque allemande Deutsche Bank a fortement chuté à la Bourse de Francfort, vendredi 24 mars. Doit-on craindre pour les banques françaises ? Éléments d’explication.

Une nouvelle banque européenne dans la tourmente. Vendredi 24 mars, au matin, la Deutsche Bank a vu son action en bourse s’effondrer en quelques heures, jusqu’à -12%. Après le sauvetage in extremis du Crédit Suisse, la chute de la banque américaine SVB continue à se répercuter sur les marchés. Benoit de Broissia, économiste, analyse : "Deutsche Bank est aussi pas mal présent sur le marché immobilier américain. Il se trouve que les grands financeurs […] sont des banques régionales qui ont été fragiles par l’épisode SVB."

Des tests de résistance

En bourse, vendredi 24 mars, de nombreuses banques ont baissé, jusqu’à -7% pour la Société Générale. Toutefois, le spectre d’une crise majeure comme en 2008 ne serait pas à l’ordre du jour. Les banques européennes sont beaucoup plus contrôlées aujourd’hui. Maxime Chipoy, président de MoneyVox, explique : "La Deutsche Bank et les autres banques […] passent des tests de résistance qui imaginent des scénarios pour voir comment les banques résistent et aujourd’hui toutes les banques résistent." À la clôture, l’action Deutsche Bank est légèrement remontée pour terminer à -8,5% sur la journée. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.