Colère des agriculteurs : de nouvelles mesures "seront prises" mardi, promet la porte-parole du gouvernement

Article rédigé par Thibaud Le Meneec, Alice Galopin
France Télévisions
Publié Mis à jour
La porte-parole du gouvernemet, Prisca Thevenot, à l'Elysée, le 24 janvier 2024. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)
Les mesures annoncées par le Premier ministre vendredi ont été jugées insuffisantes par les agriculteurs, qui ont multiplié les barrages routiers en Ile-de-France.

Ce qu'il faut savoir

Ce direct est désormais terminé.

"De nouvelles mesures seront prises dès demain" en faveur des agriculteurs, a annoncé la porte-parole du gouvernement, lundi 29 janvier. Prisca Thevenot est revenue sur les annonces faites par le Premier ministre vendredi. A la veille de sa déclaration de politique générale, Gabriel Attal s'est entretenu lundi soir à Matignon avec les représentants de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs. 

Plusieurs autoroutes d'Ile-de-France bloquées. Après neuf jours de mobilisation, plusieurs convois d'agriculteurs sont partis lundi de toute la France pour bloquer les autoroutes en direction de la capitale. Les autoroutes A1, A4, A5a, A10 et A13 sont fermées dans les deux sens sur plusieurs tronçons, détaille le réseau d'alerte des routes d'Ile-de-France Sytadin dans un point de situation. Les autoroutes A6 et A15 sont quant à elles fermées en direction de Paris, respectivement à hauteur de Villabé (Essonne) et d'Argenteuil (Val-d'Oise), tandis que l'A16 est fermée en direction de la province à hauteur de l'Isle-Adam (Val-d'Oise).

Un blocage à Lyon. Un blocage a débuté "doucement" à Lyon, "le gros des troupes arrivera demain", selon Michel Joux, patron de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes. De leur côté, une trentaine de tracteurs ont pris la route depuis le marché aux bestiaux d'Agen (Lot-et-Garonne), pour aller rejoindre d'autres agriculteurs à Cancon puis en Dordogne, avant une étape dans un "camp de base" en soirée près de Limoges. Ils doivent rallier le marché de Rungis (Val-de-Marne) "mardi soir ou mercredi matin" selon le président de la Chambre d'agriculture du Lot-et-Garonne.

Quelque 30 départements touchés. Selon la gendarmerie, 30 départements sont touchés et 16 autoroutes concernées. Les renseignements territoriaux comptabilisaient à la mi-journée un total de 25 blocages mobilisant 1 710 agriculteurs, contre 113 blocages vendredi et 17 500 agriculteurs. Cette mobilisation d'ampleur intervient après la série de mesures annoncées vendredi par le Premier ministre, Gabriel Attal, qui n'ont pas convaincu.

Quelque 15 000 membres des forces de l'ordre mobilisés. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé dimanche soir vouloir empêcher que les tracteurs entrent dans "Paris et les grandes villes" ainsi que les blocages du marché de Rungis et des aéroports franciliens. Il a également fait part de la "modération" demandée aux policiers et gendarmes, qui ne devront pas "intervenir sur les points de blocage" mais seulement les "sécuriser".

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Entre les agriculteurs belges et français, le même combat ? Hier soir, des jeunes agriculteurs belges ont mis en place un barrage filtrant à la frontière franco-belge à hauteur de Bouillon, dans les Ardennes. Une trentaine d'agriculteurs ardennais français se sont joints à eux pour exprimer leur solidarité, rapporte France 3 Grand Est.
    Les agriculteurs belges ont dressé un barrage filtrant à la frontière franco-belge, près de la ville de Bouillon.
    (SEbastien Valente / France TElEvisions)
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Face aux menaces des agriculteurs, le gouvernement ne compte absolument pas laisser les agriculteurs bloquer Rungis et les aéroports ou entrer dans Paris. Environ 15 000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés. France 2 fait le point sur la situation en matière de sécurité.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Lors d'un sommet européen, en fin de semaine, Emmanuel Macron compte s'opposer à la signature du traité de libre-échange négocié entre l'Union européenne et le Mercosur (Amérique du Sud), selon une source proche de l'exécutif à France Télévisions.
  • Avatar
    Avatar
    Christian Convers
    secrétaire général de la Coordination rurale Il y a 0 sec
    "Il y aura peut-être des contrôles de marchandises qui arrivent de l'extérieur, puisqu'on sait que bon nombre de marchandises arrivent d'ailleurs."
    #AGRICULTURE La Coordination rurale du Lot-et-Garonne veut bloquer le marché de Rungis (Val-de-Marne). Une trentaine de tracteurs sont partis d'Agen dans la matinée et pourraient arriver demain après-midi. "Le marché de Rungis, c'est un symbole", explique Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE La colère des agriculteurs porte notamment sur la question des retraites, avec la demande de pensions revalorisées. Si les pensions des agriculteurs sont si faibles, c'est notamment parce qu'elles sont calculées sur l'ensemble de leur carrière et non sur les 25 meilleures années, comme dans le régime général.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Face aux dégradations faites par les agriculteurs, les forces de l'ordre n'interviennent pas. Au regard d'autres mouvements sociaux, certains y voient une forme d'indulgence. Est-ce vraiment le cas ? La cellule "Vrai ou faux" s'emparent de cette question.
  • Avatar
    Avatar
    Thibaud Le Meneec
    franceinfo Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Bonsoir @Kat, selon une journaliste de BFMTV, la réunion entre Gabriel Attal (Premier ministre), Marc Fesneau (ministre de l'Agriculture), Arnaud Rousseau (FNSEA) et Arnaud Gaillot (JA) s'est terminée peu après 21h30 à Matignon, sans déclarations postérieures.
  • Avatar
    Avatar
    Kat
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Bonsoir. Des nouvelles de la réunion à Matignon ? Merci
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE L'échange aura lieu en marge d'un Sommet européen extraordinaire consacré au budget de l'UE et à l'aide à apporter à l'Ukraine. Sur ces sujets, les 27 n'ont toujours pas réussi à trouver un accord en décembre en raison du veto de la Hongrie.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Emmanuel Macron va s'entretenir jeudi à Bruxelles avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé l'Elysée. L'objet de leur rencontre ? Les mesures à prendre en faveur des agriculteurs alors que la profession mène une fronde dans plusieurs pays de l'UE, dont la France.