Affaire PPDA

Résumé de la rubrique

L'affaire PPDA éclate en février 2021, quand l'écrivaine Florence Porcel porte plainte pour viols contre Patrick Poivre d'Arvor. Depuis, l'ancien présentateur du Journal de 20 heures de TF1 a fait l'objet de trois enquêtes. Deux sont en cours à Nanterre (Hauts-de-Seine) : une enquête préliminaire dans laquelle il a été entendu en audition libre en juillet 2022 et où au moins sept femmes ont témoigné, et une information judiciaire portant sur les accusations de viols de Florence Porcel.

Lors d'une première enquête, vingt-trois autres femmes ont témoigné. Mais leurs témoignages ont tous été "classés sans suite", majoritairement pour prescription. Parmi elles, se trouve Hélène Devynck. Dans un livre intitulé "Impunité", publié le 23 septembre 2022, elle raconte à la première personne l'année écoulée dans l'affaire PPDA, l'une des plus emblématiques du mouvement MeToo en France. La journaliste et scénariste y écrit son histoire, mais aussi celle d'autres plaignantes, ayant accusé l'ex-présentateur vedette de TF1 de viols, d'agressions sexuelles et/ou de harcèlement sexuel. Autant de femmes que l'avocat de PPDA, qui conteste ces accusations, qualifie de "fausses victimes". Certaines sont visées par une plainte pour dénonciation calomnieuse.

De son côté, Claire Chazal, ex-compagne de PPDA, avec lequel elle a eu un fils, a pris la défense de l'ancien présentateur dans les médias. Sur l'antenne de France Inter, au mois de mars 2021, la journaliste a précisé que "l'homme" décrit par les femmes qui l'accusent de viol et/ou d'agressions sexuelles "n'est pas" celui qu'elle "a connu".