Cet article date de plus d'un an.

Sécurité routière : pour la Saint-Sylvestre, entre boire et conduire, il faut choisir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Sécurité routière : pour la Saint-Sylvestre, entre boire et conduire, il faut choisir
Article rédigé par France 3 - S.Piard, J.Desrousseaux, X.Roman, France 3 Lyon, A.Lopez
France Télévisions
France 3
Le réveillon du Nouvel An approche, jeudi 29 décembre. Pour éviter une sortie de route en voiture après une soirée souvent arrosée, il est urgent de trouver des solutions en amont.

Une paire de lunettes déformantes reconstitue la vision d’une personne alcoolisée. En quelques minutes, un passant qui tente l’expérience, se rend compte qu’il devient un danger sur la route. Au réveillon du Nouvel An, 8 Français sur 10 ont prévu de boire de l’alcool et certains ne réalisent pas l’impact des boissons au volant. "On va avoir, à peu près, quatre Français sur dix concernés ce soir-là par l’alcool et la conduite", explique Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention Routière.

Respecter la limite de consommation d'alcool

La limite d’alcool autorisée est de 0,5 gramme par litre de sang pour les personnes avec un permis normal, soit un verre de vin. Elle descend à 0,2 gramme par litre de sang pour jeunes conducteurs. Difficile de se rendre compte de ce que l’on peut boire ou pas. Alors, l'association Prévention Routière explique quel est la dose maximale de whisky, par exemple, que l’on peut ingurgiter. "On remarque que les gens ont tendance à doubler la dose réglementée", dit une bénévole. L’éthylotest reste alors la seule solution pour être sûr de pouvoir conduire sans danger.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.