Salon de l’agriculture : pour Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale, les annonces d’Emmanuel Macron vont “dans la bonne direction”

Publié
Durée de la vidéo : 12 min
Salon de l’agriculture : pour Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale, les annonces d’Emmanuel Macron vont “dans la bonne direction”
Salon de l’agriculture : pour Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale, les annonces d’Emmanuel Macron vont “dans la bonne direction” Salon de l’agriculture : pour Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale, les annonces d’Emmanuel Macron vont “dans la bonne direction” (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Le Salon de l’agriculture a ouvert ses portes, samedi 24 février. Emmanuel Macron en a profité pour faire plusieurs annonces. Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale, réagit dans le 19/20 info.

Pour la première journée du Salon de l’agriculture, samedi 24 février, Emmanuel Macron a improvisé une discussion avec des agriculteurs. Il a fait plusieurs annonces, dont un plan de trésorerie d’urgence. “Là, c’est concret, ce qu’il nous annonce”, réagit Christian Convers, secrétaire général de la Coordination rurale. “Ça va se mettre en œuvre dès lundi, c’était une mesure très importante pour nous”, ajoute-t-il. En effet, à partir de lundi, dans chaque région, un recensement des exploitations qui sont en difficulté sera fait pour leur venir en aide. 

Plus de “transparence” 

Emmanuel Macron a également annoncé qu’un prix plancher serait mis en place pour les producteurs. “C’est une annonce qui va dans la bonne direction, estime Christian Convers. Mais ça ne va pas ramener du revenu aux agriculteurs directement”. Le secrétaire général de la Coordination rurale réclame plus de “transparence”, comme ce qu’avait suggéré le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. “L’État est là pour faire appliquer certaines choses”, a-t-il rappelé. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.