Propos racistes dans "Envoyé spécial" : Éric Dupond-Moretti veut la "suspension" d'une fonctionnaire

Dans un reportage de l'émission "Envoyé spécial", diffusé jeudi sur France 2, on y découvre une aide-soignante victime de racisme de la part de ses voisins, militants du Rassemblement national.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, à l'Élysée, le 21 mai 2024. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti indique samedi 22 juin sur X avoir "demandé aux chefs de la cour d’appel d'Orléans un rapport immédiat en vue de la suspension à titre conservatoire de la fonctionnaire du tribunal de Montargis" mise en cause dans un reportage d'"Envoyé spécial" sur le racisme.

Dans une séquence largement diffusée sur les réseaux sociaux, un couple de sympathisants du Rassemblement national tient "des propos discriminatoires" envers leur voisine, aide-soignante noire, a indiqué le parquet de Montargis vendredi. "On est chez nous, on fait ce qu'on veut", "tu dégages", "va à la niche", peut-on notamment entendre dans la vidéo.

Éric Dupond-Moretti qualifie ces propos de "absolument inadmissibles". "La haine n’aura jamais sa place dans nos tribunaux", souligne-t-il.

Dans cette affaire, le parquet de Montargis a annoncé vendredi s'être saisi du dossier, "les paroles et comportements constatés pouvant revêtir les qualifications pénales d'injures publiques et non publiques à caractère raciale, provocation publique à la discrimination et violence sans incapacité à caractère raciale". "Une des personnes susceptibles d'être mises en cause appartenant au tribunal judiciaire de Montargis", une requête a été déposée afin que l'enquête soit confiée au parquet général d'Orléans, avait indiqué le procureur dans son communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.