Vidéo Yannick Jadot veut mettre fin à la "catastrophe" des Ehpad privés, "cette maltraitance organisée de nos aînés"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le candidat écologiste à la présidentielle ne fermera pas les établissement privés existants mais "ils seront surveillés" et seront favorisés "les établissements publics ou à but non-lucratif du type mutualiste".

"On arrêtera les autorisations sur les Ehpad privés, on arrêtera cette privatisation des services", a assuré Yannick Jadot, candidat écologiste à l’élection présidentielle, vendredi 28 janvier sur franceinfo, après les accusations de maltraitances au sein du groupe privé Orpea.

>> INFO FRANCEINFO. "À la direction, ils se sont faits tout petits" : après des soupçons de maltraitances dans des Ehpad Orpea, une inspection en cours à Neuilly-sur-Seine

"Les établissements installés continueront, ils seront contrôlés, surveillés, mais nous favoriserons les établissements publics ou les établissements à but non-lucratif du type mutualiste, mais cette privatisation et cette maltraitance organisée de nos aînés, nous y mettrons fin", a-t-il poursuivi, qualifiant de "catastrophe" cette privatisation.

"Il faut assurer plus d'accompagnement, plus de soin, plus de personnel dans les maisons de retraite", a jouté Yannick Jadot. Pour cela, le candidat écologiste a dit vouloir "flécher 8 à 9 milliards d'euros supplémentaires" à partir des bénéfices liés à l'impôt sur les successions des plus grandes fortunes pour "prendre soin des anciens".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.