Les policiers à bout de nerfs crient leur colère

Plusieurs milliers de fonctionnaires défilent, notamment à Paris, pour manifester leur ras-le-bol vis-à-vis de la justice et de leur situation.

FRANCE 2

Jour de colère ce mercredi 14 octobre dans les rangs de la police. Depuis 2001, on n'avait pas vu une telle union parmi ces fonctionnaires. Des milliers d'entre eux se sont rassemblés en fin de matinée place Vendôme, sous les fenêtres du ministère de la Justice.

Le ras-le-bol est profond. Entre des effectifs amoindris et des missions plus chargées depuis la mise en place du plan Vigipirate à son plus haut niveau, les policiers sont excédés. "Nous manquons de moyens, nous manquons d'effectifs, nous manquons de clarifications sur les missions et nous souhaitons une politique pénale qui soit coordonnée avec ce qu'on nous demande de faire sur le terrain tous les jours", explique à France 2 Jean-Claude Delage, du syndicat Alliance police nationale.

Des rassemblements partout en France

Les fonctionnaires de police reprochent "l'excès de clémence" des magistrats. Leur courroux a explosé la semaine dernière, quand un détenu en cavale après une permission de sortie a gravement blessé l'un des leurs pendant une fusillade en Seine-Saint-Denis. D'autres rassemblements sont prévus devant des tribunaux en province.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent place Vendôme à Paris le 14 octobre 2015.
Des policiers manifestent place Vendôme à Paris le 14 octobre 2015. (CATHERINE FOURNIER / FRANCETV INFO)