Cet article date de plus d'onze ans.

Roms : SOS Racisme porte plainte contre Estrosi et Le Pen

Le maire UMP de Nice et le président d'honneur du FN ont tous les deux attaqué les gens du voyage et les Roms.

Article rédigé par franceinfo avec Reuters
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le maire de Nice, Christian Estrosi, et le président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen. (AFP / FRANCETV INFO)

SOS Racisme va porter plainte contre le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, et le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, pour leurs propos virulents à l'encontre des gens du voyage et des Roms, a annoncé lundi 8 juillet le responsable de la section niçoise de l'association. Le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples a également indiqué qu'il étudiait des suites judiciaires contre l'élu niçois et l'ancien numéro un du FN.

S'élevant dimanche contre l'occupation illégale de terrains par des Roms à Nice, Christian Estrosi a dénoncé dimanche des comportements de "délinquants" et proposé de fournir à tous les maires de France son "mode d'emploi" pour les "mater". Il a également estimé qu'islam et démocratie n'étaient "absolument pas" compatibles.

Le maire de Nice, Christian Estrosi, appelle "les maires à la révolte" contre les Roms

Jean-Marie Le Pen, pour sa part, avait qualifié, jeudi à Nice, la présence de Roms dans la ville d'"urticante" et "odorante", prédisant que 50 000 d'entre eux viendraient s'installer dans le sud de la France lors de l'ouverture des frontières en 2014.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.