Cet article date de plus de cinq ans.

Bernard Tapie met sa fortune sous abri provisoire

L’homme d’affaires condamné à rembourser plus de 400 millions d'euros à l'Etat ne risque pas de saisie rapide de ses biens. Avant la décision de justice, il a déclenché une procédure de sauvegarde.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Bernard Tapie a demandé la procédure de sauvegarde pour ses deux sociétés © MaxPPP)

Bernard Tapie semblait redouter sa condamnation le 3 décembre dans l’affaire dite de l'arbitrage du Crédit Lyonnais. Il a pris la précaution de protéger ses deux sociétés. Sa fortune est donc à l'abri de toute saisie, en tout cas dans de brefs délais, a révélé Mediapart ce vendredi puis le journal Le Monde ce mardi.

A LIRE AUSSI ►►►Les époux Tapie condamnés à rembourser 405 millions d'euros

Trois jours à peine avant d'être condamné par la Cour d'appel de Paris à rembourser plus de 400 millions d'euros à l’Etat, Bernard Tapie s'est présenté devant un Tribunal de commerce. Il a demandé le déclenchement d’une "procédure de sauvegarde" pour ses activités et son patrimoine. Cette mesure est réservée aux entreprises qui ne sont pas en état de cessation de paiement, mais qui rencontrent des difficultés qu'elles ne peuvent pas surmonter.

Ses deux sociétés actuelles, Groupe Bernard Tapie (GBT) et Financière et Immobilière Bernard Tapie (FIBT), concernent 1.500 emplois. L'ancien patron de l'Olympique de Marseille (OM) confie au Monde que la difficulté, c'est que ces emplois dépendent de lui, dans le cadre de sa participation de 20 millions au capital La Provence. Il explique ne pas vouloir mettre ces emplois en péril, après s’être dit sans le sou, après la condamnation.

Un moyen d'échapper à sa condamnation ?

A LIRE AUSSI ►►►Bernard Tapie se dit "ruiné de chez ruiné" après sa condamnation

Est-ce un moyen de contourner sa condamnation ? Interrogé par Le Monde , l'homme d'affaires se défend de toute entourloupe. "Ce n'est pas une manière de fuir ou d'organiser mon insolvabilité" dit-il.

"C'est même tout le contraire, puisque le tribunal sait tout de mes actifs. J'ai tout mis sur la table."

La procédure de sauvegarde qu'il a lancée est applicable jusqu'au 30 mai 2016. Elle est renouvelable au moins une fois et pendant toute cette période, aucun huissier ne peut saisir les biens de Bernard Tapie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.