Éducation : une semaine avant les vœux Parcoursup, les interrogations des lycéens

Publié
Éducation : faire des études, quel qu’en soit le prix
Article rédigé par
F.Mathieux, S.Giaume, P.Grandouiller, N.Murviedro - France 2
France Télévisions
Dans quelques semaines, les élèves de Terminale devront faire leurs vœux au sujet de leurs études supérieures. Au-delà de l’aspect académique, des critères financiers peuvent aussi entrer en compte.

Pour son premier salon, Zoé, élève de Terminale, hésite encore sur son avenir. “Je vais sûrement m'orienter vers du droit, mais je n’ai pas encore d’idée de métier précis”, dit-elle. Pour elle, ce sera donc des frais de scolarité peu coûteux. Le coût d’une année à la faculté en France est le plus faible d’Europe, moins de 200 euros par an. Mi-janvier, les lycéens faudront formuler ses vœux sur la plateforme Parcoursup, et beaucoup se questionnent encore sur leur avenir.

Des études de 200 à plus de 10 000 euros l’année

Avec 20 000 formations proposées, il y a de quoi se poser des questions. “Ça m’angoisse de me dire que je n’ai pas fait les bons choix, que je n’ai pas vu assez de choses”, souligne une élève de Terminale. Et à chaque formation son prix : de quelques centaines d’euros à plus de 10 000 euros l’année. Alors pour couvrir les frais, 10 % des étudiants contractent un prêt. Certains souhaitent aller en Belgique, où le coût des cours et de la vie est moins important que dans l'Hexagone. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.