Droits d'inscription à l'université : "Je n'ai jamais dit que je souhaitais les augmenter", assure Emmanuel Macron

Le président répondait aux questions de lycéens d'Ahun lors d'un déplacement dans la Creuse.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron devant les élèves du lycée agricole d' Ahun dans la Creuse, le 24 janvier 2022. (LUDOVIC MARIN / POOL)

"Quand on veut se battre contre la précarité étudiante, on n'augmente pas les droits d'inscription à l'université. C'est d'ailleurs pour ça que, contrairement à ce que j'ai pu lire partout dans la presse, je n'ai jamais dit ça", a assuré Emmanuel Macron lors d'un échange avec des lycéens et des jeunes engagés dans le milieu associatif, lundi 24 janvier, au lycée agricole d'Ahun, lors d'un déplacement dans la Creuse. "Je me suis exprimé devant la Conférence des présidents d'université. Je défie qui que ce soit de retrouver cette phrase qui est sortie partout", a-t-il insisté."Il paraît qu'on est en campagne et apparemment il y a beaucoup de gens qui, dans ces cas-là, sortent des choses et vous font dire le contraire", a-t-il ajouté.

>> Université : faut-il réformer le système des frais d'inscription pour renflouer les caisses de l'enseignement supérieur ?

En clôture du Congrès de la Conférence des présidents d'universités, jeudi 13 janvier, le président de la République a souhaité une réforme "systémique" des universités, qu'il veut plus "professionnalisantes", tout en jugeant intenable un système d'études supérieures "sans aucun prix" pour les étudiants mais avec un taux d'échec massif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Education

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.