Accusations de violences sexuelles contre Nicolas Hulot : Sandrine Rousseau dénonce "une impunité complète et une absence totale de culpabilité"

Publié Mis à jour
Accusations de violences sexuelles contre Nicolas Hulot : "Il y a une absence de culpabilité totale", juge Sandrine Rousseau
Article rédigé par
France Télévisions

La conseillère spéciale de Yannick Jadot sur les questions de précarité et de discrimination, Sandrine Rousseau était, jeudi, reçue dans "Votre instant politique" sur la chaîne franceinfo. Elle a évoqué l'enquête diffusée dans "Envoyé Spécial", dans laquelle plusieurs femmes accusent Nicolas Hulot d'agressions sexuelles.

L'enquête a duré près de quatre ans. "Envoyé Spécial" diffusait, jeudi 25 novembre, un reportage accusant Nicolas Hulot d'agressions sexuelles sur plusieurs femmes. Invitée à réagir dans "Votre invitée politique" sur la chaîne franceinfo, Sandrine Rousseau a dénoncé "une impunité complète et une absence totale de culpabilité" chez l'ancien ministre de l'Environnement. "Pour moi, il n'y a pas tellement de doute, il y a un mode opératoire qui se reproduit de femme en femme, il y a un repérage...", a-t-elle estimé.

"Ce reportage est atterrant, surtout quand on sait ce qu'il a dit la veille [Nicolas Hulot s'était exprimé, mercredi sur BFMTV, annonçant par ailleurs quitter "définitivement la vie publique"], qu'elles étaient toutes des menteuses et qu'il était suffisamment beau pour ne pas à avoir à contraindre", a continué l'ex-candidate à la primaire écologiste.

"Je n'emploie pas le terme de prédateur, parce que ça renvoie au documentaire animalier où le lion va chercher la biche, parce que c'est dans la nature que ça se passe comme ça, là, il n'y a rien de naturel à aller prendre le corps des femmes sans leur consentement, c'est uniquement de la domination, uniquement de la violence", a encore expliqué la conseillère de Yannick Jadot.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.