Infographies Discothèques fermées, couvre-feu, confinement… Combien de jours êtes-vous restés "sous restrictions" depuis le début de la crise sanitaire ?

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 175 min.
Le nombre de jours "sous restrictions" dans chaque département. (ELLEN LOZON / FRANCEINFO)

Au total, selon votre département, vous avez passé plus de quatre à plus de cinq mois sous couvre-feu depuis l'automne 2020.

Plus besoin d'avoir les yeux rivés sur sa montre à l'approche de la tombée de la nuit. Le couvre-feu a pris fin dimanche matin à 6 heures. Cette mesure, qui devait entrer en vigueur le 30 juin, a finalement été avancée de dix jours. Elle suit plusieurs assouplissements égrenés depuis le 3 mai et qui étaient très attendus par la population.

Et pour cause. Entre mars 2020 et le printemps qui s'achève, pas une journée n'est passée sans que des mesures sanitaires ne réduisent les libertés. Trois confinements plus ou moins stricts, un couvre-feu, des restaurants, cinémas, musées fermés pendant de longs mois et des discothèques qui prennent la poussière depuis plus d’un an... Pour y voir plus clair dans cette période chaotique, nous avons comptabilisé le nombre de jours où vous avez dû vivre avec des restrictions selon votre lieu d’habitation.

Ain

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Ain, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Aisne

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Aisne, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 22 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Allier

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Allier, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Alpes-de-Haute-Provence

Au 20 juin 2021, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Hautes-Alpes

Au 20 juin 2021, dans le département des Hautes-Alpes, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Alpes-Maritimes

Au 20 juin 2021, dans le département des Alpes-Maritimes, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 28 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un confinement le week-end a également été mis en place à partir du 27 février 2021 sur le littoral et la métropole de Nice, soit six jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Ardèche

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Ardèche, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Ardennes

Au 20 juin 2021, dans le département des Ardennes, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Ariège

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Ariège, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Aube

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Aube, vous avez passé 4 mois et 20 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 3 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Aude

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Aude, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Aveyron

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Aveyron, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Bouches-du-Rhône

Au 20 juin 2021, dans le département des Bouches-du-Rhône, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole Aix-Marseille, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Calvados

Au 20 juin 2021, dans le département du Calvados, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Cantal

Au 20 juin 2021, dans le département du Cantal, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Charente

Au 20 juin 2021, dans le département de la Charente, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Charente-Maritime

Au 20 juin 2021, dans le département de la Charente-Maritime, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Cher

Au 20 juin 2021, dans le département du Cher, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Corrèze

Au 20 juin 2021, dans le département de la Corrèze, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Côte-d'Or

Au 20 juin 2021, dans le département de la Côte-d'Or, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Côtes-d'Armor

Au 20 juin 2021, dans le département des Côtes-d'Armor, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Creuse

Au 20 juin 2021, dans le département de la Creuse, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Dordogne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Dordogne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Doubs

Au 20 juin 2021, dans le département du Doubs, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Drôme

Au 20 juin 2021, dans le département de la Drôme, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Eure

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Eure, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 22 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Eure-et-Loir

Au 20 juin 2021, dans le département d'Eure-et-Loir, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Finistère

Au 20 juin 2021, dans le département du Finistère, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Corse-du-Sud

Au 20 juin 2021, dans le département de la Corse-du-Sud, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Haute-Corse

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Corse, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Gard

Au 20 juin 2021, dans le département du Gard, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Haute-Garonne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Garonne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Toulouse, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Gers

Au 20 juin 2021, dans le département du Gers, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Gironde

Au 20 juin 2021, dans le département de la Gironde, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Hérault

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Hérault, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Montpellier, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Ille-et-Vilaine

Au 20 juin 2021, dans le département d'Ille-et-Vilaine, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Indre

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Indre, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Indre-et-Loire

Au 20 juin 2021, dans le département d'Indre-et-Loire, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Isère

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Isère, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Grenoble, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Jura

Au 20 juin 2021, dans le département du Jura, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Landes

Au 20 juin 2021, dans le département des Landes, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Loir-et-Cher

Au 20 juin 2021, dans le département du Loir-et-Cher, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Loire

Au 20 juin 2021, dans le département de la Loire, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Saint-Étienne, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Haute-Loire

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Loire, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Loire-Atlantique

Au 20 juin 2021, dans le département de la Loire-Atlantique, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Loiret

Au 20 juin 2021, dans le département du Loiret, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Lot

Au 20 juin 2021, dans le département du Lot, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Lot-et-Garonne

Au 20 juin 2021, dans le département du Lot-et-Garonne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Lozère

Au 20 juin 2021, dans le département de la Lozère, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Maine-et-Loire

Au 20 juin 2021, dans le département de Maine-et-Loire, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Manche

Au 20 juin 2021, dans le département de la Manche, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Marne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Marne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Haute-Marne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Marne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Mayenne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Mayenne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Meurthe-et-Moselle

Au 20 juin 2021, dans le département de Meurthe-et-Moselle, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Meuse

Au 20 juin 2021, dans le département de la Meuse, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Morbihan

Au 20 juin 2021, dans le département du Morbihan, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Moselle

Au 20 juin 2021, dans le département de la Moselle, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Nièvre

Au 20 juin 2021, dans le département de la Nièvre, vous avez passé 4 mois et 20 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 27 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Nord

Au 20 juin 2021, dans le département du Nord, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 28 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un confinement le week-end a également été mis en place à partir du 27 février 2021 dans l’agglomération de Dunkerque, soit six jours de plus que dans le reste du territoire. Un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Lille, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Oise

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Oise, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 28 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Orne

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Orne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Pas-de-Calais

Au 20 juin 2021, dans le département du Pas-de-Calais, vous avez passé 4 mois et 29 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 24 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 17 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Puy-de-Dôme

Au 20 juin 2021, dans le département du Puy-de-Dôme, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Pyrénées-Atlantiques

Au 20 juin 2021, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Hautes-Pyrénées

Au 20 juin 2021, dans le département des Hautes-Pyrénées, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Pyrénées-Orientales

Au 20 juin 2021, dans le département des Pyrénées-Orientales, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Bas-Rhin

Au 20 juin 2021, dans le département du Bas-Rhin, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Haut-Rhin

Au 20 juin 2021, dans le département du Haut-Rhin, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Rhône

Au 20 juin 2021, dans le département du Rhône, vous avez passé 4 mois et 20 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 3 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Lyon, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Haute-Saône

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Saône, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Saône-et-Loire

Au 20 juin 2021, dans le département de Saône-et-Loire, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Sarthe

Au 20 juin 2021, dans le département de la Sarthe, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Savoie

Au 20 juin 2021, dans le département de la Savoie, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Haute-Savoie

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Savoie, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Paris

Au 20 juin 2021, dans le département de Paris, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Seine-Maritime

Au 20 juin 2021, dans le département de la Seine-Maritime, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 28 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Dans ce département, un couvre-feu a également été mis en place dès le 17 octobre dans la métropole de Rouen, soit treize jours de plus que dans le reste du territoire.

Revenir à la liste des départements

Seine-et-Marne

Au 20 juin 2021, dans le département de Seine-et-Marne, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Yvelines

Au 20 juin 2021, dans le département des Yvelines, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Deux-Sèvres

Au 20 juin 2021, dans le département des Deux-Sèvres, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Somme

Au 20 juin 2021, dans le département de la Somme, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 4 mois et 22 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Tarn

Au 20 juin 2021, dans le département du Tarn, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Tarn-et-Garonne

Au 20 juin 2021, dans le département du Tarn-et-Garonne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Var

Au 20 juin 2021, dans le département du Var, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Vaucluse

Au 20 juin 2021, dans le département du Vaucluse, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Vendée

Au 20 juin 2021, dans le département de la Vendée, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Vienne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Vienne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Haute-Vienne

Au 20 juin 2021, dans le département de la Haute-Vienne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 13 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Vosges

Au 20 juin 2021, dans le département des Vosges, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Yonne

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Yonne, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Territoire de Belfort

Au 20 juin 2021, dans le département du Territoire de Belfort, vous avez passé 4 mois et 10 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 7 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Essonne

Au 20 juin 2021, dans le département de l'Essonne, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 4 mois et 28 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Hauts-de-Seine

Au 20 juin 2021, dans le département des Hauts-de-Seine, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Seine-Saint-Denis

Au 20 juin 2021, dans le département de la Seine-Saint-Denis, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Val-de-Marne

Au 20 juin 2021, dans le département du Val-de-Marne, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Val-d'Oise

Au 20 juin 2021, dans le département du Val-d'Oise, vous avez passé 4 mois et 25 jours sous confinement. Il y a d’abord eu un premier confinement très strict au printemps 2020, puis un deuxième plus allégé à l’automne et enfin un troisième confinement avec davantage de dérogations au printemps 2021. Ce n’est pas tout : vous avez aussi dû respecter, hors période de confinement, un couvre-feu pendant 5 mois et 5 jours. Durant cette période, l’horaire du couvre-feu a changé à de nombreuses reprises. Il est passé à 21 heures à partir du 19 mai, puis à 23 heures le 9 juin, pour être complètement supprimé au 20 juin.

Les restrictions de déplacements ne sont pas les seules mesures sanitaires qui ont bouleversé votre vie quotidienne à plusieurs reprises depuis plus d’un an. Dans ce département, les restaurateurs ont dû stopper toute vente sur place pendant 9 mois et 10 jours. Seules les terrasses ont d’abord été rouvertes le 19 mai, suivies des intérieurs à partir du 9 juin. Le monde de la culture a aussi longuement souffert. Les salles de cinéma ont éteint les projecteurs pendant pile 10 mois et les grands musées n’ont pas pu recevoir de visiteurs pendant 9 mois et 10 jours. Ces lieux peuvent à nouveau accueillir du public depuis le 19 mai, en respectant une jauge réduite.

Certaines boutiques ont aussi dû fermer leurs portes. C’est le cas des magasins dits "non essentiels", dont la définition a évolué au fil du temps. Les magasins de vêtements, de jouets, de bijoux ont ainsi dû rester fermés pendant 5 mois et 13 jours, hors grands centres commerciaux. Privés de salles de sport, les sportifs ont aussi dû se rabattre sur des activités en extérieur ou à domicile pendant 10 mois et 20 jours. Ces espaces ont rouvert le 9 juin. Enfin, les discothèques ont payé le prix le plus fort, avec une fermeture imposée pendant pas moins d’1 an, 2 mois et 6 jours. Elles pourront à nouveau accueillir du public à partir du 9 juillet, a annoncé le ministre chargé des PME Alain Griset, lundi 21 juin.

Revenir à la liste des départements

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Couvre-feu

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.