Vidéo "La fabrique du mensonge" s'attaque aux théories du complot sur l'espace

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Une documentaire détaille les thèses complotistes qui décrédibilisent l'histoire de la conquête et des connaissance de l'espace.
La théorie complotiste selon laquelle nos dirigeants seraient des extraterrestres Une documentaire détaille les thèses complotistes qui décrédibilisent l'histoire de la conquête et des connaissance de l'espace. (Babel Doc/ Together Media)
Article rédigé par Isabelle Malin
France Télévisions
Le nouvel opus de l'émission "La fabrique du mensonge", diffusé dimanche soir sur France 5, se propulse dans l'espace pour dénoncer les contre-vérités qui alimentent les théories complotistes.

"Récuser la version admise collectivement d'un événement et démontrer que celui-ci résulte d'un complot orchestré par une minorité". Telle est la définition, selon le réseau ministériel Canopé, du conspirationnisme, dont les thèses les plus extravagantes fleurissent sur la toile et progressent dans l'opinion. Une façon de remettre en cause des faits historiques, mais également des thèses scientifiques. L'exploration de l'espace, lieu mystérieux par excellence, est une source inépuisable de fantasmes et n'échappe pas aux idées complotistes les plus fantaisistes.

Le documentaire Espace : les fake news contre-attaquent, réalisé par Elsa Guiol et Pierre Zéau, diffusé dimanche 16 juin à 21h05 sur France 5, dresse un éventail des contre-vérités autour de la conquête de l'univers. Le film analyse ces croyances érigées en certitudes, qui nient des siècles de savoirs et alimentent l'idéologie de certains dirigeants.

La défiance au cœur du complotisme

La suspicion face aux recherches spatiales débute en 1969 avec la remise en question de la plus emblématique de toutes : les premiers pas de l'homme sur la Lune. Une prouesse américaine dans un contexte de Guerre froide, rapidement remise en question. Certains observateurs affirment que ces images ont été filmées en studio et nient la réalité de ce moment historique. Dans les années suivant l'alunissage de Neil Armstrong, cette mise en doute est la conséquence d'une érosion de la confiance envers la parole officielle après le scandale du Watergate et ses mensonges d'Etat, révélés en 1972. Cinquante-cinq ans plus tard, la négation de cet épisode majeur est même alimentée par le président russe, Vladimir Poutine.

Aujourd'hui, la forme ronde de la Terre, l'existence même de l'espace, l'expérience du spationaute français Thomas Pesquet dans la station spatiale internationale, sont autant de faits scientifiques remis en question sur les réseaux sociaux ou sur des blogs. Si cela peut sembler anecdotique, ces convictions révèlent pourtant un phénomène plus profond, selon les auteurs du documentaire.

La science mise au défi

Venue des Etats-Unis, cette tendance touche aussi l'Hexagone, puisque selon un sondage d'Ipsos en 2023, un Français sur dix croit aux extraterrestres. "L'idée selon laquelle il existerait une vie extraterrestre qui nous est dissimulée par les gouvernants (...) est délirante à plein d'égards", explique dans le documentaire Nicolas Martin, journaliste scientifique.

Pour autant, une communauté de chercheurs travaille sur ces sujets. Un organisme officiel français est dédié à cette question : le Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifié (Geipan), qui recense environ 700 signalements par an de phénomènes spatiaux mystérieux.

"Dans la mission du Geipan, il y a un volet très important, qui est d'informer le public, d'informer le témoin, précise Vincent Costes, directeur de l'institution jusqu'en janvier 2024. On lui donne les explications que l'on a pu trouver. (...) La croyance existe et elle se respecte profondément." "Il n'y a pas au Geipan de matériaux, de matériel extraterrestre que l'on vous cache", assure le scientifique.

"On pensait que c'était dans le folklore"

Malgré ces études et analyses poussées, les croyances les plus délirantes perdurent. Parmi elles, la certitude que certains de nos gouvernants sont des "reptiliens". Une théorie popularisée par le complotiste britannique David Icke dans les années 1990. Les adeptes de ce mythe voient en Emmanuel Macron, Barack Obama, Joe Biden, ou encore Mark Zuckerberg, certains de ces reptiles humanoïdes.

Ces êtres infiltreraient les sphères politiques et médiatiques pour soumettre les masses et assurer leur propre survie. "Cette idée des reptiliens repose sur un complot mondial, dans lequel les élites de la planète seraient tous en fait des extraterrestres. Evidemment, ils auraient un plan pour soumettre la population des humains", explique Tristan Mendès-France, spécialiste des cultures numériques.

Si elles ne sont pas nouvelles, ces réalités alternatives conspirationnistes ont été amplifiées grâce aux plateformes sociales et s'ancrent durablement dans les esprits. "On pensait que tous ces délires autour des aliens étaient passés dans le folklore, que l'on n'en était plus qu'aux productions hollywoodiennes autour de ces sujets-là, poursuit, effaré, Tristan Mendès-France. On ne pensait pas que cela deviendrait de vrais sujets, qui interpellent véritablement les politiques aujourd'hui."

Le documentaire Espace : les fake news contre-attaquent, réalisé par Elsa Guiol et Pierre Zéau, est diffusé dimanche 16 juin à 21h05 sur France 5 à 21h05. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.