Vaccins obligatoires : cinq articles à lire pour comprendre la réforme mise en place le 1er janvier

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, assure vendredi le service après-vente de cette réforme contestée lors d'une conférence de presse. A cette occasion, franceinfo vous propose de faire le tour de la question en cinq articles.

Onze vaccins sont désormais obligatoires en France, pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018.
Onze vaccins sont désormais obligatoires en France, pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018. (SCIENCE PHOTO LIBRARY / GETTY IMAGES)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La réforme est contestée : les nourrissons nés à compter du 1er janvier 2018 devront désormais obligatoirement recevoir onze vaccins, au lieu de trois auparavant. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, assure le service après-vente de cette réforme, vendredi 5 janvier, lors d'une conférence de presse.

A cette occasion, franceinfo vous propose un dossier complet pour comprendre la portée de cette extension vaccinale pour les nouveau-nés, mais aussi les réticences de certains parents.

1Huit questions que les parents se posent forcément sur la vaccination obligatoire

Onze vaccins avant l'âge de 2 ans, ce n'est pas un peu trop pour un bébé ? Pourquoi les rendre obligatoires ? Ils sont bourrés de cochonneries en plus, non ? Franceinfo répond à vos interrogations. Lire l'article 

2Ce qui a (vraiment) changé pour les enfants nés depuis le 1er janvier 2018

Huit vaccins auparavant recommandés deviennent obligatoires : coqueluche, rougeole-oreillons-rubéole (ROR), hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C. Voir la vidéo 

3"Il n’y a plus de solution, à part se mettre hors la loi" : le désarroi des parents refractaires

La France est le pays où l'on enregistre le plus haut taux de défiance envers les vaccins. Nous avons interrogé des parents qui refusent de se plier à la réforme, pourtant obligatoire pour intégrer la crèche ou l'école. Lire l'article 

4"Mon bébé n'a aucun vaccin" : comment l'Ardèche fait de la résistance

En Ardèche, le taux de vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons est l'un des plus faibles de France. Reportage dans le canton des Vans, touché par une épidémie il y a quelques années. Voir la vidéo 

5BLOG. Lady Montagu, la pionnière méconnue de la vaccination

Bien avant Pasteur, c'est une aristocrate britannique qui a eu un rôle déterminant dans la lente histoire de la vaccination : Lady Montagu. Notre blogueur Jean-Christophe Piot vous raconte son histoire. Lire l'article