Cavalier et aveugle, Salim Ejnaïni devient le symbole de la persévérance

Devenu aveugle à l'âge de 16 ans, Salim Ejnaïni est parvenu à devenir un cavalier reconnu en surmontant son handicap.

FRANCEINFO

C'est un exemple de force et de détermination. Dans son livre L'impossible est un bon début, Salim Ejnaïni raconte son incroyable parcours. Aveugle depuis qu'il a 16 ans à cause d'un cancer de la rétine détecté quelques mois après sa naissance, il n'a malgré tout pas arrêté de pratiquer sa passion : l'équitation.

Un handicap devenu une force

Il tourne son handicap en atout, estimant qu'il ne va pas être distrait par quelque chose qu'il a vu et lui permettant d'être totalement concentré sur sa course d'obstacles."Que ça soit  un élément extérieur ou quelque chose que j'essayerais de comprendre sur mon propre cheval. Je ne vais pas regarder si tel membre est bien posé au sol, s'il a la bonne position, etc.", décrit-il.

Pratiquer cette discipline, participer à des courses d'obstacles, c'est aussi une manière pour Salim Ejnaïni de parler d'autre chose que de son handicap : "En sortant de piste, on ne va plus me parler de ma différence. On va me parler de ma performance".

Salim Ejnaïni
Salim Ejnaïni (FRANCEINFO)