Don d'organes : la vie de malades changée par des greffes

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
La vie des malades bénéficiaires d'une greffe est changée.
Don d'organes : la vie de malades changée par des greffes La vie des malades bénéficiaires d'une greffe est changée. (France 3)
Article rédigé par France 3 - J. Ricco, J.-M. Lequertier M.-E. Guidée, E. Revidon
France Télévisions
France 3
Jeudi 22 juin est la journée nationale du don d'organes. Des milliers de personnes ont été sauvées grâce à des greffes qui ont changé leur vie.

Des malades, dont la vie ne tenait plus qu'à un fil, ont été sauvés par le don d'organes. David Juillan, contrôleur de gestion, avait 20 ans quand sa santé s'est dégradée. Victime d'insuffisance rénale, il a enchaîné les dialyses à l'hôpital. "J'étais très limité dans tout ce que je pouvais faire. L'espoir d'une vie normale est amoindri. Le seul espoir qu'on a, c'est une greffe", explique-t-il. Après quatre ans d'attente, il reçoit le rein d'une personne décédée, envers laquelle il est toujours reconnaissant. Sa vie a changé depuis la greffe.  

La joie de pouvoir vivre comme avant 

Laurène Messeca, cheffe de projet RH a été victime d'une grave infection au cœur et a bénéficié de plusieurs dons d'organes. Elle a reçu un cœur, mais aussi un rein, qui lui a été donné par sa mère. "Le plus grand désespoir pour une maman, c'est de ne pas pouvoir aider son enfant", affirme Isabelle Messeca, mère de Laurène. Les opérations imposent un traitement antirejet à prendre deux fois par jour et à vie. Pour les greffés, cela n'est rien comparé à la joie de pouvoir vivre comme avant. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.