Science : l'entreprise Carmat poursuit son développement de cœurs artificiels

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Science : l'entreprise Carmat poursuit son développement de cœurs artificiels
Franceinfo
Article rédigé par
Q.Bérichel - franceinfo
France Télévisions

Ce jeudi 30 septembre, le JT de 23h de franceinfo a décidé de mettre en avant la journée mondiale du cœur.  Stéphane Piat, directeur général de Carmat, est invité sur le plateau pour aborder ce sujet.

Jeudi 30 septembre, lors de la journée mondiale du cœur, les médecins et les associations alertent sur les maladies cardio-vasculaires. Fin 2013, un cœur artificiel Carmat était implanté sur un homme à l'hôpital George-Pompidou de Paris, une première mondiale. "Il ne s'agit pas de mettre une machine dans un corps, il s'agit de donner au malade, une vie digne d'être vécue", expliquait à l'époque le professeur Alain Carpentier spécialiste en chirurgie cardiaque et créateur du cœur artificiel. Deux mois et demi plus tard, le patient décédait et des questions s'étaient posées sur la responsabilité de l'entreprise dans ces événements.

29 implantations de cœurs artificiels depuis 2013

On recense 29 implantations de cœurs artificiels Carmat depuis 2013 et 73 % des patients ont survécu au moins six mois après l'implantation ou une transplantation cardiaque. "En 2013, on avait peur de ne pas pouvoir refermer le thorax. C'est pour cela que l'on disait qu'un jour on devrait miniaturiser le cœur à cause de la taille du thorax. On sait désormais que pour les hommes, c'est toujours possible de mettre un cœur Carmat et chez les femmes aussi, on commence à démontrer que c'est possible", raconte Stéphane Piat, directeur général de Carmat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.