Pass vaccinal : débats toujours tendus au Parlement après les propos d’Emmanuel Macron

Publié
Pass vaccinal : débats toujours tendus au Parlement après les propos d’Emmanuel Macron
FRANCEINFO
Article rédigé par
J.Gal - franceinfo
France Télévisions

Alors qu’Emmanuel Macron a déclaré dans Le Parisien vouloir "emmerder" les non-vaccinés, les débats se sont poursuivis le 5 janvier au Parlement. Ces propos ont ravivé les tensions au sein de l’Assemblée qui a été amenée à suspendre les débats sur le pass vaccinal.

Le Premier ministre, Jean Castex, est décidément sur tous les fronts politiques. Et ce, que ce soit à l'Assemblée nationale ou au Sénat, après les propos chocs du président de la République contre les personnes non-vaccinées. L’opposition a montré son indignation après les paroles du président de la République : "Aucune urgence sanitaire ne justifie des propos d’une telle brutalité", a déclaré Bruno Rétailleau, le président du groupe LR au Sénat.

Jean Castex défend Emmanuel Macron

"Qui outrage ? Qui insulte la nation ? Qui conduit nos soignants à faire des choix […] Ce n’est insulter personne, c’est la réalité", s'est défendu Jean Castex. Depuis, les débats sont plus que tendus au sein de l’hémicycle, menant à des suspensions à répétition en plein examen du pass vaccinal. L’opposition réclame des excuses pour les propos tenus par Emmanuel Macron et a regretté que le Premier ministre Jean Castex se range du côté du président de la République.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.