Pass vaccinal : les propos d'Emmanuel Macron poussent l'Assemblée nationale à suspendre la séance d'examen

Publié Mis à jour
Pass vaccinal : les propos d'Emmanuel Macron poussent l'Assemblée nationale à suspendre la séance d'examen
Article rédigé par
France Télévisions

La déclaration d'Emmanuel Macron sur les non-vaccinés lors de son entretien consacré au Parisien, a suscité l'indignation générale, à une période très politique de cette nouvelle année.

"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer à le faire, jusqu'au bout. C'est ça la stratégie", a déclaré Emmanuel Macron dans une interview publiée par Le Parisien mercredi 5 janvier. Alors que les députés étaient rassemblés pour examiner le projet de loi sur le pass vaccinal, cette déclaration a mis le feu aux poudres à l'Assemblée nationale. "Les paroles du président de la République déshonorent sa fonction et déshonorent notre assemblée", a déclaré Nicolas Dupont-Aignan au micro de l'Assemblée.

"Dans certains de mes propos, j'ai blessé des gens"

Suite à cette phrase retranscrit par Le Parisien, la séance de débat sur le pass vaccinal a été suspendue, et reportée au jeudi 6 janvier à 15 heures. Cette sortie polémique arrive après une promesse de la part d'Emmanuel Macron, qui s'était engagé à mesurer ses propos à l'encontre des Français. "J'ai acquis une chose, c'est qu'on ne fait rien bouger si l'on n'est pas pétri d'un respect infini pour chacun. Et je pense que dans certains de mes propos, j'ai blessé des gens", avait-il déclaré sur un plateau de TF1.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.