Infographies Vaccination contre le Covid-19 : ce que disent les chiffres des troisièmes doses

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. (VOISIN / PHANIE / AFP)

Près de 118 000 Français se sont fait injecter une troisième dose depuis le 1er septembre. Mais le nombre total de vaccinations quotidiennes continue de baisser.

Une semaine après le lancement officiel de la campagne de rappel de la vaccination contre le Covid-19, les autorités sanitaires publient les premiers chiffres. Il s'agit du nombre de personnes ayant reçu une troisième injection, celles ayant contracté le virus et ayant reçu une seconde dose de rappel ne sont donc pas comptabilisées. D’après ces données, mises en ligne par Santé publique France, près de 118 000 Français ont eu le droit à leur troisième piqûre depuis le mercredi 1er septembre, date du lancement de cette campagne de rappel.

Mais, en réalité, plus de 140 000 personnes avaient déjà reçu une troisième dose à la fin du mois d’août, comme le montre le graphique ci-dessous. Cette différence s’explique par le fait que la Haute Autorité de santé (HAS) avait recommandé l’injection d’une troisième dose pour les personnes immunodéprimées dès le 30 avril. Grâce à cette exception, plus de 117 000 personnes avaient reçu une troisième piqûre à la date du 23 août, comme l’avait alors communiqué la direction générale de la santé (DGS) au journal Libération (article pour les abonnés). Santé publique France précise par ailleurs que le nombre de troisièmes doses peut comprendre des "erreurs de saisie", particulièrement au printemps, comme le rappelle le journal Le Parisien.

A la fin du mois d’août, la HAS a réévalué ses recommandations. Elle prescrit désormais une injection supplémentaire à toutes les personnes de 65 ans et plus, ainsi qu’à celles présentant des risques de formes graves. Une campagne de rappel pour ces catégories de la population a dès lors été lancée le 1er septembre. Déjà concernées au printemps, les immunodéprimés auront donc le droit à une quatrième dose.

La grande majorité de ces piqûres de rappel doivent prendre la forme d'une troisième dose. De fait, le nombre de troisièmes injections quotidiennes marque une hausse depuis le 1er septembre, par rapport aux jours précédents. De 1 100 à 1 300 pendant l’été, le nombre quotidien de troisièmes doses injectées dépasse les 20 000 depuis la rentrée, comme le montre le graphique ci-dessous.

Un autre indicateur, qui distinguera cette fois-ci l'ensemble des personnes ayant bénéficié d'un rappel, doit prochainement être publié. Il comprendra, en plus des troisièmes injections, les personnes complétement vaccinées avec une dose car elles avaient contracté le Covid-19, ou qui avaient reçu le vaccin unidose de Janssen, mais aussi les personnes immunodéprimées qui doivent recevoir une quatrième dose.

Pour l'heure, le lancement de la campagne de rappel ne semble pas avoir d'impact sur le nombre total des vaccinations quotidiennes, qui continue de baisser, ainsi que l'illustre notre graphique ci-dessous. Selon Santé publique France, 73% de la population avait reçu, au 7 septembre, au moins une première dose de vaccin contre le Covid-19. En outre, 68% présentait un schéma vaccinal complet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.