Covid-19 : le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde demande l'obligation vaccinale pour les enseignants

Le groupe UDI présentera un amendement lors de l'examen du projet de loi du gouvernement contenant notamment l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Jean-Christophe Lagarde à l'Assemblée nationale, le 3 novembre 2020. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

"Il va y avoir une obligation pour les soignants, mais il faut aussi qu'il y en ait une pour les enseignants", a lancé lundi 19 juillet sur franceinfo le député UDI de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde, président du groupe UDI et Indépendants à l'Assemblé nationale.

>> Covid-19, pass sanitaire et vaccination : les dernières informations en direct

"On va demander aux élèves des collèges et des lycées à la rentrée prochaine de se vacciner, mais pas aux enseignants, c'est absurde", estime Jean-Christophe Lagarde. Après "deux années scolaires" où les élèves ont perdu "des millions d'heures de cours", le député ne veut pas "qu'il y ait une troisième année scolaire ravagée, parce que sinon, c'est la génération en question qui va se trouver sacrifiée". Il rappelle qu'il y a "deux piliers essentiels dans la République : la santé et l'éducation". Il estime que le gouvernement "oublie l'éducation". Le groupe UDI présentera donc un amendement en ce sens lors de l'examen du projet de loi du gouvernement contenant notamment l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants.

Le patron de l'UDI n'est en revanche pas favorable à l'obligation vaccinale pour tous les Français, parce qu'il est "pour la liberté". Mais il avoue avoir "un problème avec les gens qui parlent de liberté en disant 'je ne veux pas me faire vacciner'". "Vous avez le droit de ne pas vous faire vacciner", reconnaît le député. "Je défendrai ce droit. Il y a juste une chose, c'est que le corollaire de la liberté, ce qui accompagnent la liberté, c'est quand on fait un choix, on en assume les conséquences." Pour Jean-Christophe Lagarde, les contraintes liées à la non-vaccination ne sont pas "une atteinte à leur liberté, c'est la conséquence du choix libre qu'ils exercent."

"On ne peut pas dire, je ne veux pas me faire vacciner, mais je veux que cela ne change rien pour moi, parce qu'à ce moment-là, on met les autres en danger."

Jean-Christophe Lagarde

à franceinfo

Par ailleurs, l'UDI présentera un autre amendement concernant le pass sanitaire en extérieur dans les bars ou restaurants. "Nous pensons que le pass sanitaire, dans les restaurants, dans les endroits où l'on s'amuse et particulièrement au cours de l'été, c'est inutile en terrasse ou en extérieur", juge Jean-Christophe Lagarde. "Vous comprenez bien qu'on ne vous ne demande pas de pass sanitaire pour aller sur la plage. On ne va pas vous demander un pass sanitaire pour aller au bar de la plage quand vous restez à l'extérieur", conclut-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vaccin contre le Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.