Covid-19 : une "période de rodage" sera mise en place pour le contrôle du pass sanitaire "dans un premier temps", annonce Gabriel Attal

"Nous assumons de prendre des mesures inédites", a affirmé Gabriel Attal à la sortie du Conseil des ministres.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, le 13 juillet 2021 à Paris.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, le 13 juillet 2021 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Nous sommes entrés dans une quatrième vague du virus." A l'issue du Conseil des ministres, lundi 19 juillet, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé la validation du projet de loi qui contient notamment l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants. Le porte-parole du gouvernement a précisé qu'une "période de rodage" allait être mise en place "dans un premier temps" concernant les contrôles du pass sanitaire, dont l'extension doit d'abord concerner, à partir de mercredi, les lieux de culture et de loisirs.

Jean Castex s'exprimera à 13 heures mercredi sur TF1. Le Premier ministre prendra la parole après le conseil de défense sanitaire à l'Elysée, a confirmé une source gouvernementale à franceinfo. Il reviendra sur le projet de loi concernant l'extension du pass sanitaire, qui a été présenté en Conseil des ministres lundi et qui doit être débattu mercredi à l'Assemblée nationale et mis au vote dans la foulée.

Sept syndicats représentatifs des sapeurs-pompiers demandent le retrait de l'obligation de vaccination. "Nous ne sommes pas contre la vaccination, mais restons fortement attachés aux libertés individuelles", écrivent-ils ans un communiqué commun publié lundi 19 juillet et adressé aux parlementaires. 

 Des précisions à venir pour les personnes non vaccinables. Gabriel Attal a évoqué lundi matin le cas des femmes enceintes au premier trimestre de grossesse et des personnes allergiques à des ingrédients du vaccin. "Dans les prochains jours, des clarifications seront données pour qu'elles ne soient pas pénalisées", a promis le porte-parole du gouvernement.

 L'Angleterre lève les restrictions malgré la reprise épidémique. La quasi-totalité des mesures sanitaires a pris fin lundi, dont l'obligation du port du masque en intérieur, à l'exception des transports londoniens. Ce alors que le Royaume-Uni fait face à une hausse du nombre de contaminations, qui se traduit en partie dans les hôpitaux malgré un taux de vaccination élevé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h39 : Attention si vous habitez en Charente-Maritime ou que vous comptez vous y rendre. Le préfet a annoncé de nouvelles mesures sanitaires alors que le taux d'incidence dans le département s'élève à 145 cas pour 100 000 habitants, nous apprend France 3 Nouvelle-Aquitaine. A compter de demain, le port du masque en extérieur redeviendra obligatoire dans plus de 50 communes. Il sera également interdit de consommer de l'alcool sur la voie publique.

23h28 : Restons chez nos voisins britanniques, où une grande partie des restrictions a été levée aujourd'hui. La population a célébré le "Freedom Day", notamment dans les discothèques qui viennent de rouvrir, comme le montrent ces images de France 2.



(FRANCE 2)

23h23 : La décision du Royaume-Uni de placer en quarantaine toute personne venant de France, même vaccinée, est "excessive" et n'est pas basée sur "des considérations sanitaires" mais "politiques", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres. Les autorités britanniques ont justifié cette décision en raison de la "présence persistante" de cas du variant Beta, qui circule faiblement à l'échelle de la France, mais qui est majoritaire à la Réunion, comme nous l'expliquons dans notre article qui résume les connaissances sur les différents variants.

23h14 : Bonsoir @Veauche 42, les transports en commun "du quotidien", comme les trains TER ou le réseau de la RATP en Ile-de-France, ne seront pas concernés par l'extension du pass sanitaire dans certains transports, à partir de début août, a expliqué il y a quelques jours le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur franceinfo. En revanche, il sera exigé pour "accéder aux trains longue distance qui sont essentiellement les TGV, les Intercités et les trains de nuit", a-t-il ajouté.

23h14 : Bonsoir FI. Je travaille dans le secteur du fret ferroviaire. Le pass sanitaire sera t il obligatoire dans les TER svp? (Dans les TGV, je pense que oui)Merci par avance.

23h14 : Sur franceinfo, le président du groupe UDI et Indépendants à l'Assemblé nationale, Jean-Christophe Lagarde, demande que l'obligation vaccinale soit étendue aux enseignants. "On va demander aux élèves des collèges et des lycées à la rentrée prochaine de se vacciner, mais pas aux enseignants. C'est absurde", estime-t-il. Le groupe UDI présentera donc un amendement en ce sens lors de l'examen du projet de loi du gouvernement.

22h41 : Puisque nous parlons de la vaccination dans ce live, évoquons une initiative menée en Martinique à ce sujet. L'Agence régionale de santé lance une enquête en ligne pour "identifier les raisons de la réticence" de certains Martiniquais à se faire vacciner, nous apprend Martinique La 1ère. Sur l'île, le nombre de personnes vaccinées reste faible, expliquent nos confrères.

22h57 : "La grande majorité des sapeurs-pompiers est favorable à la vaccination et va se faire vacciner."

Contrairement à l'intersyndicale des sapeurs-pompiers, qui a signé un communiqué pour faire savoir son opposition à la vaccination obligatoire, "la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France est pour", assure son vice-président sur franceinfo. "C'est une mesure qui me semble cohérente que de rendre obligatoire cette vaccination", ajoute-t-il.

22h27 : J'en profite pour vous inviter à consulter la nouvelle version de notre tableau de bord de suivi de la pandémie. Vous y trouverez de nombreux graphiques sur la situation en France, en Europe et dans le monde.



(FRANCEINFO)

22h26 : Bonjour @Marie, 4 151 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ces dernières 24 heures, selon les dernières données publiées par Santé publique France. Ce chiffre est traditionnellement plus bas le lundi, en raison des plus faibles remontées le week-end. Si on observe la situation en moyenne glissante sur sept jours, on recense 8 283 nouveaux cas quotidiens.



(FRANCEINFO)

22h25 : Bonjour, combien de nouveaux cas de covid aujourd'hui ?

22h16 : La contravention en cas de premier manquement à l'obligation de contrôle du pass sanitaire pourra aller "jusqu'à 1 500 euros pour une personne physique et 7 500 euros pour une personne morale", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Une précédente version du projet de loi prévoyait une amende de 45 000 euros. La version du texte transmise au Conseil d'Etat faisait elle état d'une amende de 9 000 euros.

22h00 : Elle figure désormais dans la liste des pays classés en "rouge" par la France. La Tunisie enregistre depuis quelques semaines un nombre record de contaminations : 7 800 cas par jour en moyenne. Des chiffres jamais atteints depuis mars 2020. La situation est telle que le ministère de la Santé tunisien l'a qualifiée de "catastrophique". Franceinfo fait le point sur la situation sanitaire dans le pays.

21h55 : Comme @d0m et @musart, vous êtes nombreux à nous interroger sur l'explication de Gabriel Attal concernant l'extension du pass sanitaire dans certains centres commerciaux. Dans son avis, le Conseil d'Etat s'y est montré défavorable, y voyant "une atteinte disproportionnée aux libertés". Le gouvernement a toutefois décidé de maintenir l'extension du pass à certains centres commerciaux qui dépassent un seuil qui devra être fixé par décret, a expliqué le porte-parole gouvernement. Mais le pass ne pourra être requis que si les personnes qui résident autour d'un centre commercial ont la possibilité d'acheter des biens de première nécessité dans d'autres commerces situés "dans le même bassin de vie" et pour lesquels le pass sanitaire n'est pas exigé.

21h29 : Ben ça veut dire quoi concrètement ? pass or not pass ?

21h29 : Je n'ai toujours pas compris comment ils veulent l'appliquer dans les centres commerciaux...

21h18 : Bonjour @Jules, le premier élargissement du pass sanitaire, prévu mercredi pour les musées ou les cinémas par exemple, repose sur un décret. En revanche, l'élargissement du pass à d'autres lieux comme les restaurants, les centres commerciaux ou encore les transports de longue distance, prévu début août, passera par la loi.

21h18 : Bonjour, ni conseil d'Etat, ni vote, comment le pass peut-il être élargi pour le 21 juillet ?!

21h09 : Le projet de loi du gouvernement prévoit par ailleurs que les personnes qui souhaitent se faire vacciner sur leur temps de travail pourront bénéficier "d'une autorisation d'absence sans baisse de rémunération", ajoute Gabriel Attal.

21h05 : Bonjour , interrogé sur la durée de cette "période de rodage" pour "l'application et la mise en place du passe sanitaire", Gabriel Attal déclare qu'elle durera "le temps nécessaire".

21h06 : Période de rodage... qu'est-ce que cela signifie ? Pendant deux semaines de la souplesse dans l'application du pass sanitaire ?

21h00 : "Si à l'échelle du territoire où se trouve le centre commercial, il y a des commerces qui ne se trouvent pas dans le centre commercial mais qui permettent d'acheter des produits de première nécessité, alimentaires ou pharmaceutiques, alors le pass sanitaire pourra s'appliquer dans le centre commercial de ce même bassin de vie", explique Gabriel Attal.

20h57 : Après les réserves émises par le Conseil d'Etat sujet de l'extension du pass sanitaire aux grands centres commerciaux, le gouvernement a "décidé d'adapter la rédaction" du projet de loi, explique Gabriel Attal. Le texte prévoit bien l'application du pass sanitaire pour les centres commerciaux qui dépassent un "seuil qui sera défini par décret". "Il sera appliqué dès lors que sera garanti l'accès des personnes aux biens et produits de première nécessité à l'échelle du territoire", poursuit le porte-parole du gouvernement.

20h44 : "La couverture vaccinale reste insuffisante", juge par ailleurs Gabriel Attal, alors que "les hospitalisations sont reparties à la hausse". Rappelons que, pour l'heure, 37 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin. Quelque 29 millions de personnes ont bénéficié d'un schéma vaccinal complet.



(FRANCEINFO)

20h40 : Le porte-parole du gouvernement évoque une "période de rodage", "dans un premier temps", pour "l'application et la mise en place" du pass sanitaire, dont l'extension doit d'abord concerner, à partir de mercredi, les lieux de culture et de loisirs.

20h44 : L'exécutif a validé en Conseil des ministres le projet de loi, qui contient notamment l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour certains professionnels, déclare Gabriel Attal.




(FRANCEINFO)

20h35 : La "situation s'aggrave" dans les Pyrénées-Orientales, où le taux d'incidence est désormais de 345 cas pour 100 000 habitants, poursuit Gabriel Attal. Dans ce département, les bars et les restaurants doivent désormais de nouveau tirer le rideau à 23 heures.

20h34 : "Nous sommes entrés dans une quatrième vague du virus", déclare le porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres. "La variant Delta n'épargne aucun territoire", déclare Gabriel Attal. Suivez sa prise de parole dans notre direct.

20h27 : Une bonne nouvelle si vous souhaitez vous rendre au Canada : le pays rouvrira ses frontières le 7 septembre à tous les étrangers vaccinés, a annoncé Dominic LeBlanc, le ministre des Affaires intergouvernementales. Une réouverture de la frontière avec les Etats-Unis est par ailleurs prévue le 9 août.

20h15 : Bonsoir Le projet de loi n'a pas encore été voté par le Parlement. Examiné ce soir en Conseil des ministres, il doit être présenté demain en fin de journée en commission à l'Assemblée nationale, puis devant l'hémicycle mercredi. Le texte passera ensuite jeudi par le Sénat. Le gouvernement espère une adoption définitive d'ici la fin de la semaine.

20h15 : L'extension est-elle déjà votée ?

20h09 : Il est passé 20 heures...Voici donc l'heure de faire un point sur l'actualité de ce début de soirée :

• Le Conseil d'Etat valide le projet de loi contenant l'extension du pass sanitaire mais émet plusieurs réserves, notamment sur la nécessité de présenter ce document dans les grands centres commerciaux. Le texte est en ce moment présenté en Conseil des ministres. Suivez notre direct.


Un homme armé est toujours recherché par le GIGN près de Gréolières (Alpes-Maritimes). Il est suspecté d'avoir tué une femme dans la nuit de samedi à dimanche, dans le Var. Le préfet des Alpes-Maritimes a appelé le suspect à "déposer les armes" et à "se livrer".

• Nouvelle révélation du consortium de journalistes sur le logiciel espion Pegasus. L'enquête menée par Forbidden Stories et ses partenaires, dont Radio France, révèle que la Hongrie a utilisé ce programme pour espionner des journalistes, des hommes d'affaires mais aussi des militants.

• Edward Snowden s'est exprimé à la suite de ces révélations. Selon le lanceur d'alerte américain, "c'est le genre d'infos qu'on n'a jamais, et quand on y a accès, tout le monde a peur : 'C'est trop sérieux, il ne faut pas en parler, vous allez mettre des enquêtes en péril...'"

20h03 : Bientôt une vaccination obligatoire pour entrer dans les discothèques britanniques ? C'est en tout cas le souhait du Premier ministre. "D'ici à la fin du mois de septembre, lorsque que tous les jeunes de plus de 18 ans auront eu la possibilité d'être doublement vaccinés, nous prévoyons de faire de la vaccination complète une condition d'entrée dans les boîtes de nuit et autres lieux accueillant beaucoup de monde", a déclaré Boris Johnson.

19h52 : C'est le document qu'il vous faudra pour profiter des musées ou boire un verre dans un café : le pass sanitaire. Mais comment va-t-il être contrôlé ? Par qui ? Quelles seront les sanctions en cas de non-respect ? Alors que le projet de loi sur les nouvelles mesures sanitaires est présenté en Conseil des ministres, on fait le point sur les questions soulevées par l'extension de ce pass.



(RICCARDO MILANI / HANS LUCAS)

20h12 : Les policiers et les gendarmes ne sont ni soumis à l'obligation vaccinale imposée à certaines professions d'ici le 15 septembre, ni à la nécessité de présenter un pass sanitaire pour travailler. Le porte-parole du gouvernement a justifié cette décision la semaine dernière sur Europe 1. Gabriel Attal a expliqué que le pass sanitaire concerne "des personnels qui travaillent dans des lieux où le pass sanitaire est exigé pour les usagers". Or, "ce n'est pas la même situation pour les policiers", selon lui. J'ajoute que vous pouvez retrouver ici la liste des métiers concernés par la vaccination obligatoire.

20h11 : Et toujours aucune réponse concernant la dispense de vaccination obligatoire pour les policiers et gendarmes. Pas un mot là-dessus franceinfo ?

20h11 : Par ailleurs, on dénombre 902 patients du Covid-19 hospitalisés en soins critiques (contre 957 la semaine dernière). Précisons que 76 personnes ont été admises dans ces services au cours des dernières 24 heures.

19h23 : Il est l'heure de faire un point sur les chiffres de l'épidémie en France. Actuellement, 7 041 personnes sont hospitalisées pour une infection au Covid-19 (contre 7 137 la semaine dernière), selon les dernières données publiées par Santé publique France. Le nombre de nouvelles admissions quotidiennes, en moyenne glissante sur sept jours, est de 189.

19h19 : Nous évoquions un peu plus tôt dans ce live l'interpellation d'une pharmacienne soupçonnée d'avoir vendu près d'une centaine de faux certificats de vaccination dans le Val-de-Marne. Elle vient d’être mise en examen pour "usage de faux et blanchiment aggravé", a appris France Télévisions de source judiciaire. Elle a été incarcérée, ainsi qu'une autre personne.

19h09 : Bonjour @Léa, le variant Delta est porteur d'une mutation, L452R, qui augmente la capacité du virus à s'attacher aux cellules humaines. La souche Delta est donc potentiellement 60% plus contagieuse que le variant Alpha, selon les autorités sanitaires britanniques. Pour plus d'informations sur les différents variants, je vous invite à consulter notre infographie.



(JESSICA KOMGUEN / FRANCEINFO)

19h10 : Bonjour FI et merci pour votre travail précis et précieux ! Je repose une question à laquelle je ne trouve de réponse nulle part : en quoi le variant Delta est-il plus contagieux ? Il reste plus longtemps sur les surfaces ? Il va plus loin ? Il est plus petit donc traverse plus facilement les masques ? Je trouve compliqué d’avoir cette info selon laquelle il est plus contagieux mais sans explication scientifique... Bonne journée et bon début de semaine à l’équipe du live :-)

18h56 : Les indicateurs boursiers dévissent à la Bourse de Paris. Sous l'effet d'une nouvelle flambée mondiale des cas de Covid-19, qui remet en cause le scénario d'une réouverture totale des économies, l'indice vedette CAC 40 a perdu 164,11 points à 6 295,97 points. Il repasse ainsi sous le seuil des 6 300 points en clôture pour la première fois depuis le 19 mai. Suivez notre direct.

18h38 : L'exécutif s'apprête d'ailleurs à examiner en Conseil des ministres le projet de loi contenant l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour certains professionnels.

18h33 : Par ailleurs, le Conseil d'Etat émet par des réserves quant à la nécessité de présenter le pass sanitaire dans les très grands centres commerciaux de 20 000 m2. Il estime également que l'amende de 45 000 euros pour non-contrôle du pass sanitaire par les restaurateurs et les cafetiers est trop élevée.

18h31 : La plus haute juridiction administrative valide le principe d'un isolement obligatoire de 10 jours pour les personnes testées positives. Mais elle recommande de ne pas procéder à des contrôles de police à domicile après 21 heures.

18h28 : Le Conseil d'Etat valide le projet de loi contenant l'extension du pass sanitaire mais émet plusieurs réserves, notamment sur la nécessité de présenter ce document dans les grands centres commerciaux, a appris franceinfo de sources gouvernementales.

18h13 : La mairie d'Audincourt porte plainte après la coupure des disjoncteurs d'alimentation électrique qui a touché hier le centre de vaccination de cette commune du Doubs. La coupure d'électricité a duré "entre une heure et une heure et demie", a expliqué à l'AFP Martial Bourquin, le maire d'Audincourt. A l'intérieur du centre, "environ 3 500 doses" de vaccin de Pfizer-BioNTech étaient stockées dans des réfrigérateurs.