Cet article date de plus de deux ans.

Pass sanitaire invalide, messages d'erreur, attaques informatiques : on vous explique les problèmes techniques des plateformes anti-Covid

Article rédigé par franceinfo - Boris Hallier
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le pass sanitaire va être transformé en pass vaccinal à partir de mi-janvier 2022. (ALINE MORCILLO / HANS LUCAS / AFP)

Ces outils numériques sont devenus omniprésents dans la lutte contre l’épidémie. Mais ils nous réservent en ce moment leurs lots de surprises… et de difficultés. Explications. 

Couacs en série. Depuis plusieurs jours, la plateforme SI-DEP, qui permet de saisir et recevoir les résultats d'un test de dépistage du Covid-19 par les laboratoires et les pharmacies, a été saturée par un grand nombre de saisies et des tentatives d'attaques informatiques.De son côté, l'application TousAntiCovid, elle connaît à nouveau des ratés. 

Pass sanitaire "invalide" malgré une dose de rappel

Parmi les premiers problèmes identifiés : des pass sanitaires invalides... malgré un rappel. En effet, si vous venez de recevoir votre troisième dose, vous y avez peut-être été confronté, votre nouveau QR Code ne passe plus. "Pass sanitaire invalide" : voilà ce que peut lire, par exemple, le restaurateur qui vérifie votre appli. 

Pas d’inquiétude, nous indique-t-on, il faut effectivement parfois patienter sept jours avant que le nouveau QR Code soit enfin valide. Un conseil donc : conserver avec vous votre certificat de deuxième dose, qui reste valable. 

Date d'expiration du pass sanitaire et infection au Covid

Autre difficulté constatée, pour ceux qui ont déjà eu le Covid-19 : être infecté dispense-t-il vraiment d'une dose de vaccin ?

Le ministre de la Santé l’a répété : une infection équivaut à une injection. Mais ce n’est pas si simple, comme l'explique Véronique à franceinfo : "J'ai été infectée par le Covid en octobre 2020, je me suis fait vacciner au mois de mai 2021. Lorsqu'il y a eu la dose de rappel, j'ai fait ça début décembre. Elle a été enregistrée sur mon pass sanitaire. Je me suis aperçue qu'il y avait une date d'expiration qui apparaissait. Quand j’ai eu mon interlocuteur de TousAntiCovid en ligne, il m’a été dit : ‘Dans notre logiciel, une infection n’est pas une injection. Donc ça veut dire qu’il faut que je me refasse vacciner donc j’aurais effectivement quatre doses. C’est un mic-mac !" dénonce-t-elle. 

Effectivement, les autorités de santé le reconnaissent : l’infection ne dispense pas d’un rappel. Autrement dit, pour conserver un pass valide, Véronique va bien devoir recevoir une autre dose avant le mois de  juin. Cela sous réserve d’évolution des règles selon la direction générale de la Santé.

Les pharmaciens confrontés à des difficultés techniques

Avec près de 2 millions de tests réalisés par jour en ce moment, la plateforme SI-DEP, où sont saisis les résultats, est parfois saturée. Des messages d’erreurs apparaissent et les pharmaciens doivent donc patienter, ce qui retarde évidemment la transmission des résultats.

Mais ces dysfonctionnements ne sont pas seulement liés à la surcharge de travail. La plateforme fait face à des tentatives d’attaques informatiques de type "déni de service". Pour faire simple, ce sont des robots qui saturent artificiellement les serveurs. Cela peut durer entre cinq minutes et deux heures. 

Les techniciens sont donc en train d’installer de nouvelles machines pour multiplier par quatre les capacités de saisies, soit l'équivalent de 12 millions de tests possibles par jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.