Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : les incidents sur la plateforme SI-DEP sont "résolus" selon la Direction générale de la santé

Selon la Direction générale de la santé, la plateforme SI-DEP, qui permet de saisir et recevoir les résultats d'un test de dépistage du Covid-19, a été saturée par un grand nombre de saisies et des tentatives d'attaques informatiques. 

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un homme subit un dépistage du Covid-19 à Paris, le 16 août 2021. (DELPHINE GOLDSZTEJN / MAXPPP)

La Direction générale de la santé (DGS) reconnaît jeudi 6 janvier auprès de franceinfo des "incidents" récurrents sur la plateforme SI-DEP, qui permet de saisir et récupérer les résultats des tests de dépistage du Covid-19. Les ralentissements, évoqués notamment sur franceinfo par le porte-parole de l’Union syndicale des pharmaciens d’officine, sont liés à "des saisies trop conséquentes", mais aussi à des tentatives d'attaques informatiques, selon la DGS.

"Les surcharges sont liées à des robots non autorisés", une sorte d'application logicielle qui peut être programmée pour voler des données ou ralentir un service web, "ou à des tentatives d'attaques en déni de service", dont le but est de rendre indisponible un service, explique la DGS à franceinfo. "Ces dysfonctionnements durent entre moins de cinq minutes et deux heures", mais peuvent se répéter plusieurs fois dans une même journée.

Ces derniers jours, la plateforme SI-DEP est également surchargée par plus de 1,8 millions de tests réalisés quotidiennement dans les pharmacies, en plus de ceux faits dans les laboratoires et les hôpitaux. Les incidents ont tous été résolus et "aucun résultat n'a été perdu", assure la Direction générale de la santé. Les informaticiens de la DGS augmentent quotidiennement les capacités de calcul et de mémoire des serveurs hébergeant la plateforme SI-DEP. La capacité actuelle étant de trois millions de tests par jour, "il a été décidé de multiplier par quatre cette capacité, soit 12 millions de tests par jour, pour absorber ces pics concentrés", assure la DGS. "Les nouvelles machines sont en train d’être installées et configurées."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.