Covid-19 : vers une extension du pass sanitaire aux cafés et restaurants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 7 min.
Covid-19 : vers une extension du pass sanitaire aux cafés et restaurants
franceinfo
Article rédigé par
C. de la Baume, J. Chamoulaud - franceinfo
France Télévisions

Dans son allocution du lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé l’extension du pass sanitaire aux cafés, bars et restaurants à partir du mois d’août. Stéphane Manigold, restaurateur et porte-parole du collectif "Restons ouverts", était sur le plateau du 23 heures pour réagir.

C’est une des annonces phares de l’allocution d’Emmanuel Macron, lundi 12 juillet. Au mois d’août, le pass sanitaire, s’il est approuvé par le Parlement, sera étendu à des lieux comme les restaurants, cafés et bars. Stéphane Manigold, restaurateur et porte-parole du collectif "Restons ouverts" a réagi à cette mesure sur le plateau du 23 heures. Il y a évoqué l’adaptation de ce secteur professionnel. "On s’y attendait. Diriger, c’est prévoir. Dès fin mai, dans le groupe, nous avons sensibilisé les collaborateurs à la vaccination. En juin, 100% des salariés de mon groupe étaient vaccinés."

Une organisation à repenser totalement

Il a ensuite développé son propos, invoquant les risques que laissait planer le virus. "On ne maîtrise pas les vagues, on vit l’enfer depuis 14 mois. Il fallait anticiper [...]. Je préfère la situation dans laquelle on se trouve plutôt qu’une fermeture. Si rien n’était fait, c’était se moquer de celles et ceux qui se sont fait vacciner. Le risque d’une fermeture généralisée est bien là." Aussi, Jean Chamoulaud était en direct de Paris pour prendre le pouls d’un restaurateur. "Je prends [cette annonce] avec beaucoup de complications dans la tête. Il va nous falloir une nouvelle méthode et une organisation à redéfinir en quelques semaines. Depuis l’annonce de tout à l’heure, j’ai eu des retours mitigés de mes clients. Il faut voir comment les habitués et clients vivent ça, s’ils continuent à sortir et festoyer. Il y aura plein de complications nouvelles", a détaillé Victor Delmotte, gérant du café l’Entracte à Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.