La reine Elizabeth II testée positive au Covid-19 avec des symptômes "légers"

La souveraine britannique mènera des "tâches légères" au cours de la semaine prochaine, a précisé Buckingham Palace.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La reine Elizabeth II lors d'une cérémonie militaire à l'occasion de son anniversaire, le 12 juin 2021 au château de Windsor (Royaume-Uni).  (CHRIS JACKSON / POOL / AFP)

Des symptômes "comparables à ceux d'un rhume". La reine Elizabeth II, âgée de 95 ans, a été testée positive au Covid-19 mais ne présente que des symptômes "légers", a annoncé le palais de Buckingham, dimanche 20 février. 

La souveraine avait été récemment en contact avec son fils le prince Charles, deux jours avant que celui-ci ne soit testé positif au Covid-19. Agé de 73 ans, l'héritier de la Couronne britannique avait été testé le 10 février puis s'était isolé. Une deuxième infection au Covid-19 pour le prince Charles, déjà contaminé par le virus en mars 2020. Camilla Parker Bowles, son épouse, a fait savoir qu'elle avait également attrapé le Covid-19. L'entourage d'Elizabeth II avait alors indiqué qu'elle ne présentait aucun symptôme.

Boris Johnson lui souhaite un "prompt rétablissement"

Malgré ce test positif dimanche, la reine mènera des "tâches légères" au cours de la semaine prochaine, a précisé Buckingham Palace. "Elle continuera à recevoir une surveillance médicale et suivra toutes les recommandations appropriées", poursuit le Palais. 

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, qui avait passé plusieurs jours en soins intensifs au printemps 2020 avec le Covid-19, lui a souhaité sur Twitter un "prompt rétablissement". 

Le ministre de la Santé, Sajid Javid, lui a également souhaité un "prompt rétablissement", de même que la ministre de l'Intérieur, Priti Patel"Rétablissez-vous vite, Madame", a quant à lui tweeté le chef de l'opposition travailliste, Keir Starmer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.