Incertitude autour de la reprise économique

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
ITW economiste
Article rédigé par
France Télévisions

La reprise du travail pour beaucoup suscite de l'espoir, mais aussi des craintes. Certains secteurs sont même considérés comme clé pour l'économie. L'économiste Véronique Riches-Flores, est l'invitée du 23 heures.

"L'automobile est évidemment un secteur qui emploie beaucoup de salariés en France, fait travailler beaucoup de PME en amont et en aval, et est un secteur important à l'exportation. Est-ce que la reprise va pouvoir s'effectuer dans ce secteur aussi rapidement que souhaité ? Tout va dépendre de l'évolution de l'épidémie, des conditions de travail et de l'évolution de la demande à la fois domestique et nationale", analyse l'économiste Véronique Riches-Flores.

"Des résultats extrêmement mauvais"

Avec cette date du 11 mai, y voit-on plus clair sur l'impact du Covid-19 sur notre économie ? "On n'a pas beaucoup d'éléments de clarté pour l'instant. Ce que l'on comprend, c'est que cette reprise sera graduelle, partielle, compliquée parce qu'il faut reprendre dans un contexte de distanciation. On ne peut pas reprendre une activité complète, les déplacements seront compliqués, on va travailler à effectif réduit. Tous les secteurs ne vont pas rouvrir, les activités touristiques seront réduites… et tout ceci va peser sur l'activité économique, au moins sur le mois de mai. Tout ceci impacte l'ensemble du deuxième trimestre ou les résultats seront extrêmement mauvais", estime l'économiste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.