Ile-de-France : l'attestation de l'employeur obligatoire dans les transports aux heures de pointe ne sera pas disponible avant dimanche

De 6h30 à 9h30 puis de 16 heures à 19 heures, les transports en commun franciliens seront réservés aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant "un motif impérieux" de déplacement.

Une station de métro à Paris, le 8 mai 2020. 
Une station de métro à Paris, le 8 mai 2020.  (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)

Une organisation dans la précipitation avant le retour de salariés franciliens dans les transports en commun, lundi 11 mai. Alors qu'une attestation de leur employeur devra être obligatoirement présentée en heure de pointe, celle-ci ne sera pas disponible avant dimanche, rapporte Le ParisienLe décret d'application de ces mesures dans les transports pour le déconfinement n'a en effet pas encore été publié, souligne le quotidien. "Il devrait l'être d'ici dimanche soir", a assuré Michel Cadot, le préfet de la région Ile-de-France.

En heures de pointe – de 6h30 à 9h30, puis de 16 heures à 19 heures –, les transports en commun franciliens seront réservés à partir de lundi aux personnes détenant une attestation de leur employeur ou ayant "un motif impérieux" de déplacement. Des contrôles seront organisés pour vérifier que les voyageurs détiennent bien cette attestation, a annoncé Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France. Sans ce document (ou s'ils ne portent pas de masque, obligatoire dans les transports dès 11 ans), les usagers encourent 135 euros d'amende.

Une "tolérance pour les premiers jours"

Le début du déconfinement s'accompagnera d'une "tolérance pour les premiers jours" dans les transports, cette attestation arrivant tardivement. "Nous avons annoncé cette attestation à la veille d'un week-end férié, ce qui pour les DRH est un casse-tête chinois", a concédé vendredi Valérie Pécresse.

Ça ne s'improvise pas en deux heures et on va leur laisser lundi, mardi et mercredi pour que ça se mette en place de manière durable. Valérie Pécressecitée par "Le Parisien"

Le contrôle de ces attestations sera fait par les forces de l'ordre et agents de sécurité de la RATP et de la SNCF, à l'entrée de stations principales, précise Le Parisien. Des brigades mobiles interviendront également dans les trams et les bus pour effectuer ces contrôles.