Distributions de masques, amendes, fermetures de stations de métro... On vous résume ce qui se profile dans les transports pour le déconfinement

Des membres du gouvernement et les responsables de la SNCF et de la RATP ont dévoilé, vendredi, les modalités d'accès aux transports en commun et aux trains à partir de lundi, premier jour du déconfinement progressif dans le pays.

Un message sur l\'obligation du port du masque est affiché dans le métro parisien, le 7 mai 2020.
Un message sur l'obligation du port du masque est affiché dans le métro parisien, le 7 mai 2020. (NOEMIE COISSAC / HANS LUCAS / AFP)

A trois jours du début du déconfinement, les plans de transports se précisent. Le gouvernement, la SNCF et la RATP ont détaillé, vendredi 8 mai, les conditions de circulation et d'hygiène dans les transports en commun et dans les trains à partir du 11 mai. Voici ce qu'il faut en retenir.

Dix millions de masques distribués aux usagers

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé que l'Etat mettrait, à partir de lundi, "10 millions de masques à disposition des opérateurs de transport pour qu'ils les distribuent à leurs usagers". Sur ce total, "4,4 millions de masques" seront destinés à l'Ile-de-France.

Une amende de 135 euros en cas de refus de port du masque

Le port du masque dans les transports en commun sera obligatoire à partir de lundi, a rappelé le secrétaire d'Etat aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari. "Nous ferons preuve de pédagogie durant les premiers jours, mais (...) il est prévu que le non-port du masque ou le refus de port du masque puisse faire l'objet d'une contravention de quatrième classe, c'est-à-dire de 135 euros", a-t-il souligné.

En Ile-de-France, 60% des trains SNCF, "un peu plus de 50%" ailleurs

Au premier jour du déconfinement, la SNCF prévoit "60% [des trains] en Ile-de-France et un peu plus de 50 % en province", a annoncé son président, Jean-Pierre Farrandou. "On réussira à monter à 75% très vite avant la fin du mois de mai, et au mois de juin on sera à 100%", a-t-il assuré.

Un trafic assuré à 75% à la RATP

La régie des transports parisiens a promis d'assurer au moins 75% de son trafic habituel pour le métro, les RER, les bus et les tramways. La ligne 13, très empruntée, verra 85% de son trafic assuré et la circulation sur les lignes automatiques 1 et 14 sera normale.

Un accès "filtrant" à des centaines de gares en France, 60 stations de métro fermées à Paris

Le gouvernement a prévu plusieurs mesures pour éviter que "trop de monde se trouve au même moment dans les mêmes rames, sur les mêmes quais ou dans les mêmes couloirs". "Nous avons décidé de filtrer et sécuriser plusieurs centaines de gares sur le territoire national, tandis qu'environ 60 stations de la RATP resteront fermées à compter du 11 mai", a indiqué Jean-Baptiste Djebbari. "Si les mesures sanitaires ne sont pas suffisamment respectées, nous n'hésiterons pas à fermer telle gare, telle station ou telle ligne de gare ou de bus", a-t-il prévenu.

La RATP a diffusé la liste des 60 stations de métro fermées sur son réseau, qui en compte 300 au total. La ligne 8 sera la plus perturbée, avec 13 stations fermées, dont l'une des plus fréquentées de la capitale, République.

Une attestation de l'employeur obligatoire en Ile-de-France aux heures de pointe

L'attestation employeur instituée à partir du 11 mai dans les transports en commun d'Ile-de-France sera contrôlée "entre 6h30 et 9h30", et "le soir entre 16 heures et 19 heures", a précisé la présidente de la région, Valérie Pécresse. Des "motifs impérieux" permettront toutefois de circuler sans cette attestation, "comme accompagner ses enfants à l'école, se rendre à une convocation obligatoire, un entretien d'embauche ou un examen", a-t-elle détaillé.

Des contrôles seront notamment menés dans les grandes gares, avec une tolérance "les deux ou trois premiers jours". En dehors de ces horaires, tous les usagers pourront accéder aux transports.

De nouvelles règles d'hygiène à la RATP

Pour les voyageurs, il y aura "interdiction de manger et de boire sur le réseau, parce que vous portez un masque", a prévenu la PDG de la RATP, Catherine Guillouard"Un million de stickers ont été déployés" sur tout le réseau pour marquer la distanciation physique et "limiter le croisement de voyageurs", a-t-elle précisé. Ces autocollants indiqueront notamment les sièges neutralisés et où se tenir dans les rames.

Du gel hydroalcoolique sera également proposé aux voyageurs dans certaines stations.