Faute de réservations, la SNCF supprime des trains cet été

Pour tenter de convaincre les Français de voyager malgré l'incertitude sanitaire, l'entreprise a mis en vente 3 millions de billets à 49 euros maximum

Une voyageuse à la gare Montparnasse, à Paris, le 12 mai 2020.
Une voyageuse à la gare Montparnasse, à Paris, le 12 mai 2020. (THOMAS SAMSON / AFP)

C'était l'un des signes marquants du déconfinement : mi-mai, la SNCF annonçait l'ouverture des réservations des trains pour la période estivale. Interrogé par BFMTV le 31 mai, le secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait même annoncé que "100 % des TGV" rouleraient à partir du 24 juin. Las, depuis plusieurs jours, des voyageurs indiquent sur les réseaux sociaux avoir été notifiés de la suppression de trains pour lesquels des réservations avaient été effectuées cet été.

Comment expliquer cette situation ? Contactée par franceinfo, la SNCF reconnaît avoir dû réviser son plan de transport de l'été en raison d'un nombre de réservations trop faible. "En juillet, le taux d'occupation de nos trains s'établit pour le moment entre 10 et 15%, et à 6% en août", indique-t-on du côté de l'entreprise. Un niveau bien trop bas pour faire circuler tous ses trains, qui ne commencent à être rentables qu'à partir d'un taux d'occupation de 70%.

Des réservations essentiellement de dernière minute

La SNCF, qui assure que ces suppressions ne concernent "qu'un peu moins de 5% des trains" devant circuler cet été, explique cette situation par une certaine frilosité des clients à voyager alors que la pandémie de Covid-19 n'est pas encore éteinte. "Les ventes sont reparties à la hausse ces derniers jours, et nos trains étaient pleins à 50% le week-end dernier. Mais on constate que ces réservations sont le plus souvent effectuées en dernière minute", indique-t-on du côté du transporteur.

Pour tenter de convaincre les Français de voyager malgré l'incertitude sanitaire, l'entreprise a mis en vente 3 millions de billets à 49 euros maximum, et assure que désormais, "tous les trains affichés en ligne circuleront bel et bien jusqu'à fin août".