L'invité éco, France info

Fabrication de masques réutilisables en France : “On démontre que l'on peut produire en France et être compétitif”, affirme le PDG du groupe textile Chargeurs

En quelques semaines le groupe textile a su réorienter ses outils de production pour vendre des masques réutilisables grand public sous la marque Lainière Santé. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Fabrication de prototypes de masques en tissus. Illustration. 
Fabrication de prototypes de masques en tissus. Illustration.  (JEROME HUMBRECHT / MAXPPP)

Premier opérateur textile français, le groupe Chargeurs produit à ce jour “1 million de masques”, a affirmé son PDG Michaël Fribourg vendredi 15 mai sur franceinfo. Le groupe industriel français a en quelques semaines réorienté ses outils de production pour vendre des masques réutilisables grand public sous la marque Lainière Santé.

Ces masques sont vendus 5,60 euros l’unité et lavables 20 fois, “ce qui démontre que l'on peut produire en France et être compétitif”, s’est félicité M. Fribourg. “Notre pays, c'est évidemment la France et donc nous priorisons l'acheminement de toutes nos productions sur le territoire français”, a aussi assuré le PDG de Chargeurs.

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

franceinfo : Combien fabriquez-vous de masques aujourd'hui ?

Michaël Fribourg : Avec l'expansion du virus, nous avons complètement réorienté notre outil de production textile. Nous faisions déjà des textiles destinés aux usages sanitaires. Nous avons massivement développé la production de masques à travers notre branche Lainière Santé pour atteindre aujourd'hui une production quotidienne qui est déjà supérieure à peu près à million de masques réutilisables. Ce sont des masques filtrants réutilisables 20 fois que nous diffusons maintenant massivement en France.

Vous visez plus de 15 millions de masques par semaine, quand y serez-vous ?

A priori sous une dizaine de jours. Nous atteignons déjà en matière première ces quantités. En produits finis expédiables, nous sommes exactement à l'heure. Nos équipes se sont mobilisées jour et nuit, y compris tous les jours fériés et tous les week end. Maintenant, nous diffusons massivement ces produits à travers différents canaux.

Pourquoi vous-êtes vous lancé dans la fabrication de masques ?

D’abord, le groupe Chargeurs, qui fêtera ses 150 ans en 2022, a toujours été extrêmement engagé dans les périodes de crise. L'usine qui produit les masques Lainière Santé elle même avait été transformée en hôpital durant les deux grandes guerres mondiales du 20ème siècle. Il a paru tout à fait naturel à l'ensemble des talents de Lainière Santé de nous mobiliser pour pouvoir répondre à ces besoins en masques et en blouses.

Est-ce que vous aviez les compétences nécessaires ?

Évidemment, nous avions les technologies et les compétences parce que c'est ça qui nous a permis de complètement réorienter l'outil de production et de le mobiliser sur ces masques filtrants et de les produire immense quantité.

Est-ce que vous fabriquez ces masques en France ?

L'ensemble des matières premières vient de France, absolument. Et l'assemblage de ces masques vient de l'Europe et de la Méditerranée. Tout simplement parce que pour pouvoir assembler en quantité considérable, nous avons besoin du renfort d'autres territoires. Nous le soulignons souvent, nous sommes un champion mondial qui a son passeport français. Notre pays, c'est évidemment la France et donc nous priorisons l'acheminement de toutes nos productions sur le territoire français. Et ceci jusqu'à ce que la France dispose de masques en quantité importante. Même si le monde entier nous demande ces technologies, nous priorisons la France.

Fabrication de prototypes de masques en tissus. Illustration. 
Fabrication de prototypes de masques en tissus. Illustration.  (JEROME HUMBRECHT / MAXPPP)