Covid-19 : entrée en vigueur du pass vaccinal, levée progressive des restrictions, protocole sanitaire à l'école... Ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

Le Premier ministre, Jean Castex, a présenté ce soir, aux côtés d'Olivier Véran, les décisions prises dans la matinée lors d'un Conseil de défense et de sécurité nationale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, et le Premier ministre, Jean Castex, le 9 décembre 2021, à Paris. (MAXPPP)

Garder le cap en pleine tempête sanitaire. Alors que la moyenne de contaminations quotidiennes au Covid-19 n'a jamais été aussi élevée depuis le début de la pandémie, le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, ont présenté, jeudi 20 janvier, le calendrier retenu par le gouvernement pour une levée progressive des dernières restrictions.

>> Covid-19 : suivez les dernières infos en direct avec franceinfo

L'exécutif en a profité pour livrer des détails sur l'application du pass vaccinal. Voici ce qu'il faut en retenir.

Entrée en vigueur du pass vaccinal lundi

Le pass vaccinal, qui remplacera le pass sanitaire, sera appliqué à partir du 24 janvier. Pour se rendre au restaurant, au théâtre, dans un stade ou encore pour voyager en avion ou à bord d'un TGV, les personnes âgées de 16 ans et plus devront justifier d'un schéma vaccinal complet. "Je rappelle que le schéma final complet suppose de faire son rappel dans un délai de sept mois après la dernière injection et que ce délai sera ramené à quatre mois à partir du 15 février", a réaffirmé Jean Castex. La preuve d'un dépistage négatif suffira en revanche pour accéder aux hôpitaux, aux Ehpad ou aux établissements médico-sociaux.

Il n'y a en revanche pas de changement pour les adolescents de 12 à 15 ans, pour qui le pass sanitaire classique continuera à s'appliquer.

"Depuis l'annonce du pass vaccinal, plus d'un million de Français qui n'étaient pas encore vaccinés ont franchi le pas. C'est bien, mais ce n'est pas encore suffisant", a commenté le Premier ministre. Afin d'inciter les derniers réticents à accepter la piqûre, le gouvernement a indiqué que le pass vaccinal pourrait être activé dès le début du processus de vaccination. Certaines conditions s'appliqueront toutefois : la première dose devra avoir été effectuée avant le 15 février, un dépistage négatif datant de moins de 24 heures restera nécessaire pour accéder aux différents lieux soumis au pass vaccinal, et la deuxième injection devra être réalisée sous un mois.

La dose de rappel ouverte aux adolescents

Jusqu'ici réservée aux majeurs et aux mineurs fragiles ou atteints de pathologies chroniques, la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 sera ouverte à tous les adolescents de 12 à 17 ans à partir de lundi. Elle ne sera toutefois pas obligatoire pour bénéficier d'un pass vaccinal valable.

Fin du télétravail obligatoire, des jauges dans les stades et du masque à l'extérieur le 2 février

Le Premier ministre a ensuite détaillé le calendrier de la levée des restrictions sanitaires. Deux étapes ont été retenues : la première, le mercredi 2 février, verra la fin de l'application des jauges dans les établissements accueillant un public assis, comme les stades et les établissements culturels. Le port du masque y restera toutefois obligatoire.

En revanche, le 2 février marquera la fin du masque obligatoire en extérieur. Le télétravail restera recommandé, mais l'obligation de 3 à 4 jours de travail à distance actuellement en vigueur prendra fin.

Réouverture des discothèques, reprise des concerts et des consommations debout dans les bars le 16 février

La deuxième étape de la levée des restrictions aura lieu le mercredi 16 février. Cette date marquera la reprise des concerts debout. La consommation de nourriture et de boissons sera à nouveau possible dans les stades, les cinémas et les transports. La consommation debout dans les bars sera de nouveau autorisée.

Les discothèques pourront également rouvrir leurs portes. Faudra-t-il y porter un masque ? A priori non, a répondu Olivier Véran. Mais si la situation sanitaire est tendue à ce moment-là, "on sera peut-être amenés à demander de le conserver encore quelques jours ou quelques semaines".  En l'état, le gouvernement n'envisage également pas de demander un test négatif en plus du pass vaccinal pour accéder à ces établissements où les gestes barrières sont difficiles à appliquer.

Vers un protocole sanitaire allégé à l'école après les vacances de février

Enfin, le gouvernement a annoncé que le protocole sanitaire qui s'applique dans les établissements scolaires sera "probablement" allégé après les vacances d'hiver (du 5 février au 6 mars, selon les zones). Le port du masque à l'école primaire pourrait notamment ne plus être obligatoire à l'école primaire. Ces décisions seront toutefois soumises à la validation des autorités sanitaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.