"On sent que ça bouillonne de tous les côtés" : bars et restaurants se préparent pour leur réouverture

Alors que se profile la prochaine étape du déconfinement le 19 mai, les restaurants et les bars s'affairent pour faire face à l'affluence annoncée le jour de la réouverture. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un restaurateur prépare sa terrasse, le 6 mai 2021, en vue de la réouverture le 19. (JAMES ARTHUR GEKIERE / BELGA MAG)

L'été dernier, le restaurant "l'Archimède" dans le 10e arrondissement de Paris, à côté du canal Saint-Martin, avait quelques tables et des parasols sur des places de parking. Dans deux semaines, pour tourner la page du confinement et du Covid-19, on y trouvera une pergola. Larry Batté, qui gère ce restaurant, bricole depuis plusieurs jours. Au sol, il y a du bois partout, des perceuses et des scies électriques. "Le menuisier me demande 5 000 euros pour faire la terrasse, c'est pour ça que je le fais", indique-t-il.

"J'ai hâte d'ouvrir !"

Le but est de pouvoir accueillir les clients dans de bonnes conditions, d'autant que la demande est très forte. La prochaine étape du déconfinement aura lieu le 19 mai avec la réouverture, notamment, des terrasses pour les restaurants et les bars. À Paris, les milliers de terrasses éphémères qui avaient fleuri l'été dernier sur les places de stationnement vont pouvoir être réinstallées. "On a ouvert des réservations depuis cette semaine, explique Larry. Moi, j'ai hâte de finir ma terrasse, mais j'ai hâte d'ouvrir !"

Julien, gérant du bar "Brigitte", prépare aussi la réouverture. Il vient tout juste de ramener du bois pour embellir sa terrasse éphémère, le bois qui est devenu une denrée rare. "En l'occurrence,en région parisienne, il ne restait que très peu de bois dans un seul Leroy Merlin un peu éloigné en banlieue. On a pris les dernières planches qui restaient et on a eu de la chance d'en avoir." Tout sera prêt pour le 19 mai, jour de réouverture qu'il imagine déjà très festif...

"On va garder un espace pour les gens qu'on connaît mais on ne prendra pas de réservation. Je pense que ça va être vraiment, vraiment très rempli partout..."

Julien

à franceinfo

À quelques kilomètres de là, Aurélien Gil Artagnan est le directeur du "Nosso", un restaurant gastronomique à côté de la bibliothèque François Mitterrand : "Nous calmons effectivement un peu les ardeurs parce que tout le monde veut réserver. On va le faire dans de bonnes conditions, on fera les choses dans l'ordre. On sent que ça bouillonne de tous les côtés et dans un sens, c'est rassurant." Reste désormais à connaître précisément les mesures sanitaires à mettre en place pour accueillir les clients, dans un premier temps avant 21 heures.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.