Covid-19 : l'Angleterre assouplit les restrictions sur les voyages à l'étranger, mais pas pour la France

Les voyageurs en provenance de 12 pays, dont le Portugal et la Nouvelle-Zélande, pourront se rendre en Angleterre à partir du 17 mai.

Un soignant palestinien montre des fioles d\'Astra Zeneca dans une clinique de Gaza, le 29 avril 2021.
Un soignant palestinien montre des fioles d'Astra Zeneca dans une clinique de Gaza, le 29 avril 2021. (MOHAMMED ABED / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le gouvernement britannique a annoncé, vendredi 7 mai, sa décision d'assouplir à partir du 17 mai les restrictions liées au Covid-19 concernant les voyages à l'étranger. Les personnes arrivant en Angleterre de 12 pays dont Israël, le Portugal, Singapour et la Nouvelle-Zélande seront exemptées de quarantaine. Pour ces pays, des tests PCR seront malgré tout obligatoires avant et après l'arrivée. La levée des restrictions ne concerne cependant pas la France. L'Ecosse, le pays de Galles et l'Irlande du Nord n'ont pas dit quand ils assoupliraient leurs restrictions de voyages. Ce direct est désormais terminé.

 Le régulateur britannique recommande de limiter l'usage du vaccin d'AstraZeneca aux plus de 40 ans. Le comité scientifique supervisant la campagne de vaccination au Royaume-Uni avait déjà conseillé en avril de n'administrer ce vaccin, développé avec l'université d'Oxford, qu'aux plus de 30 ans quand c'était possible. Lors d'une conférence de presse vendredi, le régulateur britannique des médicaments, la MHRA, a indiqué avoir constaté 242 cas de rares caillots sanguins (thromboses) chez des personnes ayant reçu le vaccin Oxford/AstraZeneca, sur plus de 28 millions de doses administrées. 

 L'état d'urgence prolongé de trois semaines au Japon. La mesure, réinstaurée fin avril dans quatre départements dont celui de Tokyo, sera en vigueur jusqu'au 31 mai, a annoncé le Premier ministre Yoshihide Suga. Outre Tokyo, qui doit accueillir les Jeux olympiques dans moins de 80 jours désormais, deux autres départements vont rejoindre l'état d'urgence.

 Les contaminations repartent à la baisse en AllemagneLe ministre de la Santé Jens Spahn a jugé que la troisième vague de contaminations au Covid-19 semblait "brisée" en Allemagne. "Le nombre d'infections baisse à nouveau mais reste toujours à un niveau élevé", a-t-il ajouté.

 Vif débat autour de la levée des brevetsLes Européens se sont dits jeudi prêts à discuter du soutien américain à la proposition de lever les brevets sur les vaccins anti-Covid, saluée par la Russie, l'Union africaine et les Nations unies, alors que les pays pauvres manquent cruellement de doses. Toutefois, le gouvernement allemand a exprimé de fortes réserves, estimant que les brevets devaient être "protégés".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h03 : Dans sa conférence de presse bi-hebdomadaire, le patron de l'OMS enfonce le clou : "La chose la plus importante dont nous avons besoin maintenant, ce sont les vaccins, l'équité vaccinale", lance Tedros Adhanom Ghebreyesus, jugeant le "fossé" actuel entre les pays riches et les autres "inacceptable".

22h57 : "La priorité doit vraiment être de fournir des vaccins à tous les pays du monde pour les groupes les plus prioritaires avant de commencer à vacciner les groupes qui ont un risque beaucoup plus faible de contracter la maladie."

L'OMS appelle à ne pas commencer à vacciner les enfants, comme l'envisagent plusieurs pays occidentaux, tant que tous les Etats n'auront pas pu vacciner leurs personnes âgées et à risque.

22h21 : @JPL : Vous devriez prescrire à votre médecin une lecture quotidienne de franceinfo ;-) Mon collègue Louis San a échangé avec plusieurs spécialistes de la médecine vasculaire au sujet des comparaisons entre les thromboses liées au vaccin AstraZeneca et celles, plus nombreuses, liées à la pilule. Verdict : ce parallèle est inapproprié, notamment car il ne s'agit pas du même type de thromboses. Prendrez-vous le temps de lire son article ?




(LOIC VENANCE / AFP)

22h15 : Mon médecin est outré par la manière dont les médias mettent en accusation le vaccin AstraZeneca. Il est d'autant plus écœuré qu'aucun média ne dit que chaque année plus de 1000 femmes en France sont victimes d'une thrombose en prenant la pilule. Après avoir vérifié cette information, aurez-vous le courage journalistique de la publier ?

21h35 : Certains d'entre vous m'interrogent aussi sur les effets indésirables des autres vaccins. Je vous invite à consulter le dernier point de surveillance de l'ANSM, détaillé vaccin par vaccin. Un "signal potentiel" est évoqué pour le vaccin Pfizer après 15 cas graves de pancréatite aiguë, dont un décès, sans lien avéré avec la vaccination.

21h29 : Bonsoir FI, Je voudrais donner mon avis , il faut relativiser vivre c'est risquer de mourir d'un accident de la voie publique, d'un accident domestique, d'une anesthésie, d'une maladie.... et oui même d'une vaccination et de la prise de médicament . Un grand merci pour votre travail et votre neutralité.

21h29 : Tous les jours, il y a des morts sur la route. Cela va-t-il vous arrêter de prendre votre véhicule pour autant ? Il y a plus de morts sur nos routes que de décès dus à l'astra zeneca. Restez correct, vous risquez l'avc en vous énervant ainsi 😉

21h29 : Lolo et Pfff: raisonnement incomplet et faux. Refuser le vaccin AZ c’est retarder la vaccination de centaines de milliers de Français et donc provoquer des centaines de morts. Arrêtons le massacre !

21h29 : Dans les commentaires, vous êtes plusieurs à réagir aux messages de @Lolo et au sujet des nouveaux cas de thromboses post-vaccination AstraZeneca annoncés par les autorités sanitaires françaises.

21h19 : Désormais placée en zone rouge par le Royaume-Uni, la Turquie pourrait ne pas accueillir la finale de Ligue des champions 100% anglaise entre Manchester City et Chelsea, prévue à Istanbul. "Nous sommes prêts à accueillir la finale", annonce Londres, qui précise que "des discussions avec l'UEFA à ce sujet" ont débuté.

21h02 : @Lolo @Pffff : Les précisions chiffrées que j'ai apportées ne visaient pas à minimiser ces décès ni à défendre le vaccin d'AstraZeneca, seulement à apporter des éléments de contextualisation (certains internautes, à l'inverse, m'ont reproché de ne pas inclure ces précisions dans le même message). Libre ensuite à chacun de se faire son opinion et d'agir en conséquence.

20h58 : on s'en fout des pourcentages. Le risque est mortel. D'autres vaccins n'ont pas ce risque. Donc on choisit les autres vaccins. Arretez de nous bassiner avec vos calculettes..

20h57 : Le problème des statistiques, c’est que ces 9 personnes sont 100% mortes !

20h54 : @Lili : Les données britanniques sur la question sont plutôt rassurantes : fin avril, le Royaume-Uni a fait état 242 cas de thromboses, dont 49 mortels, sur un total de 28 millions de doses administrées. La plupart des cas sont survenus après l'administration de la première dose.

20h54 : Le risque de thrombose existe aussi à la 2 eme dose ? Je vais avoir ma 2 eme dose et comme j’ai eu 3 jours de réaction assez difficile à la première, j’ai un peu peur .. merci de me répondre car mon toubib ne me dit rien ..

20h49 : 30 cas de thromboses atypiques sur plus de 3 855 000 premières injections d'AstraZeneca en France fin avril : sortez les calculettes, cela donne une probabilité de 0,0007%.

20h43 : Les deux nouveaux cas de thromboses veineuses cérébrales révélés par l'ANSM concernent des femmes sexagénaire et septuagénaire. Désormais, ce sont "30 cas, dont 9 décès au total," de thromboses rares qui sont survenus en France en lien avec le vaccin d'AstraZeneca.

20h52 : L'Agence française du médicament annonce que deux nouveaux cas de thromboses associés au vaccin d'AstraZeneca sont survenus en France entre le 23 avril et le 29 avril. L'un de ces caillots a entraîné le décès d'une patiente.



(Mat Zain / NurPhoto / AFP)

20h34 : Médecin de formation, Olivier Véran annonce qu'il ira "mettre la blouse le temps de la soirée de mardi dans un centre de vaccination pour prêter main forte à l'effort collectif". Il évoque une extension des horaires de ces lieux, "avec des centres qui pourront ouvrir jusqu'à 22 heures voire plus tard".

20h30 : "J'invite les Français à aller se faire tester massivement avant de retrouver leurs proches."

A l'approche du pont de l'Ascension, la semaine prochaine, Olivier Véran appelle la population à la prudence en vue des retrouvailles. Il demande "aux pharmacies d'être mobilisées pour faire des tests antigéniques en quantité".

20h01 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité de ce vendredi :

• Répétant être "ouvert" à une levée de la propriété intellectuelle sur les vaccins, Emmanuel Macron a appelé "les Anglo-Saxons" à arrêter avant tout de "bloquer" les exportations de doses et d'ingrédients. "100% des vaccins produits aux Etats-Unis vont au marché américain", a-t-il déploré.

• Les voyageurs en provenance de sept pays supplémentaires devront observer une quarantaine de dix jours à l'arrivée en France, a annoncé le ministère de la Santé. Il s'agit de la Turquie, du Bangladesh, du Sri Lanka, du Pakistan, du Népal, des Emirats arabes unis et du Qatar.

• L'homme accusé d'avoir immolé sa femme par le feu, mardi, en Gironde, a été mis en examen pour "homicide volontaire par conjoint" et placé en détention provisoire. Une mission d'inspection a été lancée en parallèle sur les failles dans le suivi de cet homme, déjà condamné en 2020.


Faute d'alliance avec la liste LR de Renaud Muselier, la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel a annoncé qu'elle serait la "candidate de la majorité présidentielle" en Paca. "Ma liste est toujours d'ouverture", a-t-elle assuré, tendant la main aux néo-ex-LR Christian Estrosi et Hubert Falco.

19h44 : La vaccination s'intensifie, avec 361 547 primo-injections au cours des dernières 24 heures.

19h40 : La France compte désormais 26 331 personnes hospitalisées pour Covid, dont 5 106 en réanimation. Le nombre moyen de nouvelles hospitalisations recule de jour en jour.

19h38 : Du côté des contaminations, 19 124 nouveaux cas ont été remontés sur les dernières 24 heures, soit 18 646 cas par jour en moyenne sur les sept derniers jours. Le taux d'incidence en France est désormais de 207 cas pour 100 000 habitants, sans aucun département au-dessus des 400.

19h37 : Prêts pour la fournée quotidienne de chiffres Covid ? Les données publiées par Santé publique France ce soir confirment en tous points les tendances observées ces derniers jours. Le plus notable est peut-être la mortalité à l'hôpital, qui reste élevée mais passe sous des niveaux jamais vus depuis le début de l'année.

19h29 : @Arturo : A ce stade, je n'ai vu passer aucun élément concernant une dispense de quatorzaine pour les voyageurs vaccinés. Comme nous le rappelons dans notre moteur de recherche sur les vaccins, rien ne prouve encore que les personnes vaccinées ne peuvent pas transmettre le virus (et notamment les variants).

19h28 : Quarantaine des personnes venant de ces nouveaux pays : doivent-ils être mis en quarantaine s'ils sont complètement vaccinés ?

18h49 : Le président français répète être "ouvert" à l'idée de lever la propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid-19, soutenue par le président américain Joe Biden. Il dit travailler "main dans la main" avec Angela Merkel et la Commission européenne sur ce sujet.

18h46 : "Nous sommes les plus généreux au monde aujourd'hui dans le camp des pays développés."

Depuis Porto, où il va assister à un sommet social européen, le chef de l'Etat appelle les Etats-Unis à s'inspirer de la "solidarité" vaccinale de l'UE, notamment en exportant des doses et des ingrédients nécessaires à leur fabrication. "Aujourd'hui, les Anglo-Saxons bloquent beaucoup de ces ingrédients et des vaccins", déplore-t-il.



(FRANCISCO SECO / AFP)

18h38 : @Marie-Claude : Je vous invite à vous rendre sur le tableau de bord du gouvernement, qui présente l'état des différents indicateurs. Vous y verrez notamment que le taux d'occupation des lits de réanimation par des patients Covid est de 139,3% à Paris par rapport aux capacités initiales de ces services avant la crise, soit un niveau encore très élevé. Au plan national, on en est à 103,4%, plus haut qu'au pic de l'automne. Bon courage à vous et votre père face à cette attente...

18h37 : Bonjour, savez-vous où en est la tension hospitaliere à Paris ? Mon père doit être opéré du cœur à Bichat et on est dans l'attente d'un rendez vous. Merci

18h32 : Quid du vaccin Sinopharm dans l'Union européenne ? Interrogé sur ce sujet, Olivier Véran rappelle que la France s'en remet à l'Agence européenne des médicaments (EMA). "A date, l'EMA n'a pas donné de validation pour le vaccin chinois, dit-il. Si jamais l'EMA devait donner une validation, nous verrons."

18h30 : Cette procédure d'homologation par l'OMS aide les pays qui n'ont pas les moyens de déterminer d'eux-mêmes l'efficacité et l'innocuité d'un médicament à avoir plus rapidement accès à des thérapies. Elle permettra également d'étendre la gamme de vaccins distribués aux pays pauvres via le système Covax.

18h27 : L'Organisation mondiale de la santé donne son homologation d'urgence au vaccin chinois Sinopharm fabriqué à Pékin. A ce stade, l'OMS avait déjà approuvé les vaccins de Moderna, de Pfizer-BioNTech, d'AstraZeneca et de Johnson & Johnson.



(Robert ATANASOVSKI / AFP)

18h20 : Plus tôt dans la journée, une source gouvernementale avait annoncé que cette quarantaine de dix jours serait imposée aux voyageurs provenant de Turquie, du Bangladesh, du Sri Lanka, du Pakistan, du Népal, des Emirats arabes unis et du Qatar. Le décret est attendu samedi matin pour application à partir de samedi minuit.

18h21 : Les nouveaux Etats concernés par cette quarantaine obligatoire sont "des pays dans lesquels il peut y avoir une concentration importante d'un certain nombre de variants, notamment le variant indien, mais aussi dans lesquels il peut y avoir une circulation virale qui ne nous permet pas d'être totalement en sécurité par rapport aux trajets", précise le ministre de la Santé.

18h15 : Olivier Véran confirme que les voyageurs en provenance de Turquie et de certains pays "à proximité immédiate de l'Inde" devront observer une quarantaine obligatoire à leur arrivée en France.

18h03 : Il est l'heure de refaire un nouveau point sur l'actualité :

Le mari violent et récidiviste accusé d'avoir immolé sa femme par le feu mardi à Mérignac (Gironde) a été mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint" et placé en détention provisoire, a annoncé le parquet de Bordeaux.


Six membres d'un groupuscule d'ultradroite ont été interpellés pour un projet d'attentat, a appris franceinfo de source judiciaire. Ils sont soupçonnés d'être des néonazis qui discutaient de la possibilité de s'en prendre à une loge maçonnique.

• La levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid-19, soutenue par les Etats-Unis, devrait a priori permettre d'en produire davantage. Mais les laboratoires s'y opposent. Pourquoi ? Quels sont leurs craintes et leurs arguments ? Notre article y répond ici.

• La droite se déchire en Provence-Alpes-Côte d'Azur : abandon de la liste LREM au profit de LR. LR qui retire son investiture à Renaud Muselier avant d'accorder de nouveau son soutien, sous conditions. Christian Estrosi et Hubert Falco qui quittent Les Républicains. Le retour de Sophie Cluzel. Si vous n'avez pas tout suivi, on vous résume tout dans cet article.

17h54 : Dès le lundi 10 mai, les plus de 50 ans pourront se déplacer pour se vacciner. Mais les plus fragiles ne peuvent pas toujours venir sur place. C'est pourquoi certains infirmiers se déplacent à domicile, comme dans les Pyrénées-Orientales. Voici le reportage de France 3.

17h51 : L'Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde contre le risque d'une nouvelle vague en Afrique. La cause ? Des retards dans la vaccination. Alors, comment accélérer la production et la distribution de vaccins dans le monde ? Pour éviter que le drame indien ne se reproduise sur le continent africain, l'OMS considère que la levée de brevets ne suffira pas.

17h38 : "Aujourd'hui, 100% des vaccins produits aux Etats-Unis d'Amérique vont au marché américain", a déploré Emmanuel Macron. A son arrivée au sommet européen à Porto, au Portugal, le président français, a appelé "les Anglo-Saxons" à arrêter de "bloquer" les exportations de vaccins contre le Covid-19. Retrouvez plus d'informations dans notre article.

16h54 : "La charge émotionnelle est forte. On s’identifie parfois. On nous répond qu'il y a un psy dans le service mais en cas de gros choc, on se protège les uns les autres. On reste entre nous, on dédramatise, en essayant de se changer les idées. Mais on a tous une dizaine d’histoires qui nous restent en tête."


Epuisés par la crise sanitaire, les infirmiers en réanimation se mettent en grève le 11 mai. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur a recueilli leur témoignage à l'hôpital de la Timone à Marseille.


16h43 : "Quand on vit dans la rue, qu'on n'a pas de téléphone, qu'on n'a pas d'électricité pour recharger son téléphone et qu'on n'a pas Internet, prendre rendez-vous sur Doctolib, c'est très compliqué."

Alors qu'Emmanuel Macron a annoncé hier que toutes les personnes majeures pourront prendre rendez-vous à partir de mercredi si des doses de vaccin sont disponibles, la question de la vaccination des plus précaires et notamment des sans-abris se pose. Nous en parlons dans cet article.

16h29 : Les mariages vont pouvoir être célébrés avec plus de monde, à partir du 19 mai. Mais attention, pas question de diner ou de danser à l'intérieur. il faudra encore respecter un protocole précis, ce qui complique les préparatifs. La preuve dans ce reportage de France 2.

16h21 : Dans notre collège que 21 tests arrivés ce matin on va aller loin avec ça.

16h21 : Bonjour arrivé ce jour dans mon collège mais pas assez pour fournir les Aesh....

16h20 : Bonjour FI, avez vous des nouvelles des tests de dépistage dans les écoles, collège et lycée ? Pour ma part je travaille en collège à Creil (60) et je n'en ai pas vu l'ombre... Peut être que vous avez une version officielle à me fournir. Merci

16h20 : Dans les commentaires, vous continuez d'évoquer les autotests promis dans les établissements scolaires. 64 millions d'autotests ont été commandés par le ministère. Ils doivent être distribués d'ici la fin du mois de juin pour les élèves et personnels des lycées.

15h53 : Au Palais des sports de Gerland, à Lyon, on vaccine sept jours sur sept contre le Covid-19 : 130 000 injections de Pfizer ont été réalisées en trois mois et demi et "entre 200 et 250 créneaux supplémentaires par jour" vont être débloqués. Alors pour Jihane Fattoum, responsable du centre, tout est prêt pour accueillir dès lundi les plus de 50 ans.
Le centre de vaccination du Palais des Sports de Gerland, à Lyon, le 23 avril 2021. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)(JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

15h38 : Dans l'Hérault, comme partout en France, on se prépare déjà à la prochaine phase du déconfinement le 19 mai, avec la réouverture des terrasses. Dans de nombreux villages, les habitants vont enfin pouvoir retrouver leur lieu de convivialité.