Déconfinement : désunion nationale après les annonces d’Édouard Philippe

Les élus de l’opposition et les syndicats se sont montrés peu satisfaits du plan de déconfinement dévoilé mardi 28 avril par Édouard Philippe.

FRANCE 2

Les députés ont eu deux heures afin de commenter la prise de parole d’Édouard Philippe, et l’opposition en a profité pour émettre des critiques sur la méthode et les choix, comme le port non obligatoire du masque ou la réouverture trop précoces des écoles pour certains. Olivier Faure, patron du Parti socialiste, a fustigé "l’improvisation" au sujet des masques. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il a visé Emmanuel Macron, le tenant responsable de la situation.

La CGT demande l’annulation de la réforme de l’Assurance chômage

"Il est difficile d’y voir claire dans votre stratégie", a tonné Louis Aliot, du Rassemblement national. "On a posé beaucoup de questions, on a eu très peu de réponses", a pointé sur France 2 Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Il accuse Édouard Philippe d’avoir "repoussé à plus tard" les questions sociales. Il appelle aussi à l’annulation de la réforme de l’Assurance chômage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 17 avril 2020 à l\'Assemblée nationale.
Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 17 avril 2020 à l'Assemblée nationale. (THOMAS COEX / AFP)