RECTIFICATIF. Covid-19 : l'Elysée dément la tenue d'un Conseil de défense sanitaire ce lundi

C'est une réunion restreinte de travail et de suivi des vaccins autour du président de la République qui se tiendra ce lundi, et non un conseil de défense sanitaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre Jean Castex lors d'un Conseil de défense à l'Elysée, le 23 octobre 2020 (illustration). (IAN LANGSDON / POOL)

RECTIFICATIF. Dans un premier temps, lundi 4 janvier à 10h00, nous avons annoncé qu'un Conseil de défense sanitaire devait se réunir lundi 4 janvier après-midi, en nous basant sur des sources gouvernementales. Peu de temps après, contacté par franceinfo, l'Elysée a démenti la tenue de ce conseil de défense sanitaire ce lundi, mais a confirmé une réunion restreinte autour du président de la République au sujet de la stratégie vaccinale. Toutes nos excuses à nos lecteurs.


L'Elysée a démenti auprès de franceinfo la tenue d'un Conseil de défense sanitaire lundi 4 janvier après-midi, alors que la stratégie vaccinale du gouvernement est toujours contestée, jugée trop lente par rapport à d'autres pays européens.  L'Elysée a en revanche confirmé à franceinfo la tenue d'une réunion restreinte de travail et de suivi des vaccins autour du président de la République ce lundi. Emmanuel Macron s'entretiendra avec le Premier ministre Jean Castex et plusieurs ministres, dont celui de la Santé Olivier Véran, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie.

>> Covid-19 : la campagne de vaccination est en cours. Suivez notre direct.

Le gouvernement a annoncé vouloir accélérer la cadence. Depuis le début de la campagne de vaccination, il y a un peu plus d'une semaine, seulement quelques centaines de Français ont été vaccinés, contre plusieurs dizaines de milliers en Allemagne par exemple.

Le monde de la culture comme les professionnels de la restauration  attendent eux de savoir quand ils pourront reprendre leurs activités. "Pour l'instant, le niveau de circulation du virus est trop élevé pour qu'on se lance sur des allègements", a prévenu Arnaud Fontanet, épidémiologiste et membre du Conseil scientifique, lundi sur franceinfo, à propos d'une éventuelle réouverture des lieux culturels. Et les perspectives ne sont pas meilleures pour les bars et les restaurants.

À l'issue du dernier Conseil de défense, le 29 décembre, le couvre-feu avait été avancé à 18 heures dans quinze départements de l'Est.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.