Covid-19 : le couvre-feu à 18 heures "ne freine pas suffisamment" le virus et un "confinement très serré" fait partie des scénarios envisagés, assure Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal s'est exprimé mercredi à l'issue d'un nouveau conseil de défense sanitaire sur l'épidémie de Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres à l'Elysée, le 4 novembre 2020 à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Le couvre-feu à 18 heures "a une efficacité relative mais ne freine pas suffisamment" le virus, a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal mercredi 27 janvier à l'issue d'un nouveau Conseil de défense sanitaire sur l'épidémie de Covid-19. "Nous sommes sur un plateau ascendant depuis plusieurs semaines", précise-t-il au regard du nombre de contaminations et du taux d'incidence du virus. Emmanuel Macron a demandé au Premier ministre de "mener une consultation approfondie sur les différents scénarios à suivre dans les prochains jours", a détaillé le porte-parole.

>> Suivez en direct toute l'actualité sur le Covid-19 sur franceinfo

En répondant à une question d'un journaliste lors du point presse, Gabriel Attal a précisé qu'"un confinement très serré" fait partie des scénarios envisagés. Ces "scénarios" vont "du maintien du cadre actuel jusqu'à un confinement très serré", a-t-il indiqué, même s'il a estimé que "le maintien du cadre actuel paraît peu probable".

"Nous suivons heure par heure la situation épidémique", promet-il, assurant que le "quoi qu'il en coûte est et restera notre ligne tant que la crise sévit". Gabriel Attal assure que l'État va "maintenir dans la durée" les dispositifs d'aide et le chômage partiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.