VIDEO. Covid-19 : des questions autour de la quarantaine du paquebot Diamond Princess

Les autorités japonaises et américaines sont critiquées dans la gestion de la crise sanitaire autour du Diamond Princesse, bateau pris dans la tourmente du Covid-19.

FRANCE 2

En dehors de la Chine, c'est le plus important foyer de l'épidémie de Covid-19. Sur le paquebot Diamond Princess, qui stationne au large des côtes japonaises, plus de 630 personnes ont contracté le coronavirus et une troisième personne est décédée dimanche 23 février, au matin. Mais ce qui interroge, c'est qu'une vingtaine de passagers ont pu quitter le bateau et même le Japon sans passer l'ensemble des contrôles requis. "Nous avons contacté ces individus depuis hier et nous leur avons demandé de passer les tests. Nous regrettons profondément cette situation, due à une erreur opérationnelle de notre part", a déclaré le ministre japonais de la Santé Katsunobo Kato.

Le rapatriement de 300 Américains pointé du doigt

Face à ces failles de la quarantaine, la polémique enfle. Les autorités nippones ne sont pas les seules à être pointées du doigt. Les États-Unis ont ainsi rapatrié plus de 300 passagers du paquebot. Dans les mêmes avions se trouvaient des personnes saines et des personnes contaminées, sans mesure de sécurité particulière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le navire de croisière \"Diamond Princess\" à Yokohama (Japon), le 19 février 2020. 
Le navire de croisière "Diamond Princess" à Yokohama (Japon), le 19 février 2020.  (KOJI ITO / YOMIURI / AFP)