Covid-19 : après 41 jours de confinement, les habitants de Shanghai sont à bout de nerfs

Publié Mis à jour
Covid-19 : après 41 jours de confinement, les habitants de Shanghai sont à bout de nerfs
FRANCEINFO
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron, K. Wang, C. Wang - franceinfo
France Télévisions

Après 41 jours de confinement, la ville de Shanghai et ses habitants sont sur le point de craquer. L’OMS a dénoncé la politique zéro Covid appliquée par la Chine, qui maintient ses restrictions. 

Shanghai a les nerfs à vif. Des habitants attendent d’être ravitaillés en nourriture. Affamés, ils s’en prennent physiquement à des fonctionnaires. Shanghai craque, après plus d’un mois de confinement. La police a des ordres : tous les moyens sont permis pour neutraliser les récalcitrants. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses images montrent des tentatives de suicide. Un violoniste s’est donné la mort. Souffrant d’atroces douleurs abdominales, plusieurs hôpitaux auraient refusé de le soigner.

Un cas contact détecté, un immeuble entier évacué

Mercredi 11 mai, c’est le 41e jour de confinement pour 25 millions d’habitants. Les mesures pour lutter contre le Covid sont très dures, la police venant chercher les personnes contaminées. Lorsqu’un seul cas est positif dans un immeuble, tous les résidents peuvent être évacués. Tous les jours, souvent la nuit, les habitants sont amenés dans des centres de quarantaine. Des nettoyeurs s’infiltrent alors dans les logements vides.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.