Covid-19 : les livraisons de nourriture à domicile désormais interdites dans certaines résidences de Shanghai

La ville de Shanghai est toujours confinée, mais la situation s’arrange. Le nombre de cas de Covid-19 est en baisse significative, désormais aux alentours de 3 000 nouveaux cas par jour. Ce qui n’empêche pas les autorités de durcir les restrictions sanitaires.

Article rédigé par
Sébastien Berriot - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants de Shanghai (Chine) sur le toit de leur résidence le 7 mai 2022 (HECTOR RETAMAL / AFP)

Une mesure, notamment, inquiète beaucoup la population : l’interdiction, dans certaines résidences, des livraisons à domicile. Perçus comme des sauveurs par la population, les livreurs de Shanghai ont continué de sillonner la ville depuis le début du confinement. Grâce à eux, les habitants ont pu tant bien que mal remplir leurs frigos. Mais les autorités, engagées dans une lutte  acharnée contre le Covid-19, s’attaquent désormais à toute source possible de contamination. Les livreurs qui vont de résidence en résidence sont perçus comme des vecteurs du virus. Dans certains quartiers  la décision a donc a été prise d’interdire leur activité.

La mesure est mise en œuvre par les comités de quartier

Selon nos informations, certains comités de quartier appliquent la décision de manière très stricte, n’autorisant aucune livraison de nourriture, alors que d’autres se montrent plus conciliants. Ces restrictions sur les livraisons sont effectives au moins jusqu’au 15 mai selon les quartiers.

Les livraisons interdites dans certains quartiers de Shanghai : correspondance de Sébastien Berriot
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.