Coronavirus : le défi du déconfinement dans les transports

Pour certains Français, lundi 11 mai, il faudra retrouver le travail. Un chemin semé d’autocollants pour les usagers des transports en commun afin de respecter les règles de distanciation sociale. 

franceinfo

Pas trop proches. C’est la préoccupation de toutes les sociétés de transport en France. À Montpellier (Hérault), sur les quais du tramway, il y a une ligne d’attente et un fléchage pour orienter les passagers à l’intérieur du tramway, où il n’y a qu’un siège sur deux d'accessible et du gel hydroalcoolique mis à disposition.

Un cercle au sol pour chaque usager

Dans le métro parisien, à partir du lundi 11 mai, de nouvelles règles de circulations strictes vont être mises en place, afin de réguler l'affluence des usagers et faire respecter, au mieux, les gestes barrières. Ainsi, des plages horaires vont être réservées aux travailleurs munis d'une attestation de leurs employeurs, aux heures de pointe, en début et en fin de journée. La RATP va aussi mettre en place la désinfection de ses 4 700 bus.

Dans les gares, la SNCF a mis des marquages au sol. Dans l'ensemble des transports, le masque sera obligatoire. "C'est rassurant, mais je ne sais pas comment les gens vont se placer quand on entre tous dans le train, ça va être difficile", s'interroge une femme. À chaque voyageur lundi de respecter toutes les consignes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme muni d\'un masque dans le métro parisien, dont certains sièges sont condamnés par des stickers en raison de l\'épidémie de coronavirus, le 9 mai 2020.
Un homme muni d'un masque dans le métro parisien, dont certains sièges sont condamnés par des stickers en raison de l'épidémie de coronavirus, le 9 mai 2020. (KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP)