Coronavirus : la guerre des masques est lancée

Une guerre commerciale s'est installée autour de la fabrication et la vente de masques. Tous les coups semblent permis alors que les avis ont changé sur la question dans plusieurs pays.

Une course contre la montre et des livraisons rares. Acquérir des masques aujourd'hui relève parfois de l'exploit en cette période d'épidémie de Covid-19. L'arrivée de masques est un soulagement dans un centre médical de Villepinte (Seine-Saint-Denis) ou au siège de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à Lyon (Rhône). Les masques seront ensuite redistribués.

Les pays se volent entre eux

Face à des besoins immenses, la France accélère pour combler son retard. L’État a acheté deux milliards de masques à la Chine. Les 13 régions ont commandé 65 millions de masques. "Les livraisons sont désormais hebdomadaires à travers les groupements hospitaliers de territoire", explique le ministre de la Santé, Olivier Véran. Mais les commandes n'arrivent pas toujours en temps voulu car la France doit jouer des coudes dans ce marché mondial impitoyable. Les pays font monter les enchères pour récupérer des masques en priorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
La France a commandé un milliard de masques à la Chine dans le cadre de la lutte contre la pandémie coronavirus, dont 74 millions de masques FFP2. Photo d\'illustration.
La France a commandé un milliard de masques à la Chine dans le cadre de la lutte contre la pandémie coronavirus, dont 74 millions de masques FFP2. Photo d'illustration. (DIRK WAEM / AFP)