Cet article date de plus d'un an.

Coronavirus et anti-inflammatoires : "Il faut prendre uniquement du paracétamol", prévient un médecin

Franceinfo a interrogé le docteur Jean-Paul Hamon sur les médicaments potentiellement dangereux, susceptibles d'aggraver l'infection due au Covid-19.  

Article rédigé par
Propos recueillis par Mathilde Goupil - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les anti-inflammatoires peuvent être un "facteur d'aggravation de l'infection" due au coronavirus, a prévenu le ministre de la Santé, Olivier Véran, samedi 14 mars 2020. ("RICHARD BROCKEN" / ANP MAG / AFP)

Prudence avec l'automédication. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a mis en garde samedi 14 mars contre la prise d'anti-inflammatoires chez les personnes infectées par le coronavirus Covid-19, indiquant qu'il pourrait s'agit d'un "facteur d'aggravation de l'infection". Ces derniers sont en effet susceptibles d'aggraver des infections déjà existantes, avec de grosses complications éventuelles. Depuis la mi-janvier, ils ne sont d'ailleurs plus vendus en libre-service dans les pharmacies. 

Quels sont les médicaments potentiellement dangereux ? Que faire quand on suit l'un de ces traitements ? Franceinfo a demandé conseil à Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président de la Fédération des médecins de France.

>> Coronavirus : suivez les dernières informations dans notre direct

Franceinfo : Pourquoi certains médicaments sont-ils potentiellement dangereux en cas de contamination au Covid-19 ?

Jean-Paul Hamon : On a découvert que le point commun entre plusieurs sujets jeunes dans un service de réanimation, c'est qu'ils avaient pris des anti-inflammatoires pour la fièvre. Or, on sait que les anti-inflammatoires non-stéroïdiens et les corticostéroïdes diminuent les défenses immunitaires, donc peuvent booster la fièvre et faire flamber l'infection.

Quels sont les médicaments qu'il faut donc éviter ?

Du côté des anti-inflamatoires non-stéroïdiens, c'est par exemple l'ibuprofène, le Nurofen, le naproxène , le diclofenac ou le Voltaren. Chez les corticostéroïdes, on a le Cortancyl, la prednisolone ou le Célestène. La catégorie du médicament est indiquée sur les boîtes, et au moindre doute, il faut appeler son médecin traitant.

En cas de fièvre, quel médicament privilégier ?

Il faut prendre uniquement du paracétamol, contenu par exemple dans le Doliprane ou le Dafalgan. Attention à respecter les doses, car en surdose il peut attaquer le foie  : pas plus de 60 mg par kg et par jour, donc en moyenne 3 grammes de paracétamol par jour.

Que conseillez-vous aux patients qui ne peuvent pas se passer de ces médicaments, car ils suivent un traitement pour une maladie chronique par exemple ?

Il ne faut pas inquiéter les gens qui en prennent au long cours, certaines pathologies nécessitent en effet de prendre ces médicaments. Surtout, ils ne doivent pas arrêter leur traitement mais en revanche être considérés comme des personnes à risques concernant le coronavirus. Cela veut dire qu'il faut prendre les précautions d'usage qui s'imposent, par exemple éviter les contacts. Dans tous les cas, avant de changer de traitement, il faut s'en référer à son médecin traitant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.