Coronavirus : en quoi le déconfinement sera-t-il différent entre les départements verts et rouges ?

Les disparités entre les deux classifications de départements pourraient s'accentuer en juin, avec une possible réouverture des cafés, restaurants et lycées... seulement chez les "verts".

La carte de France sanitaire du 7 mai.
La carte de France sanitaire du 7 mai. (FRANCEINFO)

Vert ou rouge ? Jeudi 7 mai, de nombreux Français avaient les yeux rivés sur la carte de France bicolore présentée par le gouvernement, en vue du déconfinement du 11 mai. D'un côté, les 31 départements des quatre régions du quart nord-est de la France (Hauts-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté et Ile-de-France) ainsi que Mayotte, sont en rouge. De l'autre, tous les départements du sud et de l'ouest du pays, ainsi que le reste des outre-mer, sont en vert. 

>> DIRECT. Suivez les réactions après les annonces du plan de déconfinement

"Le pays est divisé en deux, a lancé Edouard Philippe. Dans la majeure partie du pays, nous avons réussi à freiner la vague épidémique, nous avons réussi à retrouver des marges de manœuvres à l'hopital et nous sommes prêts pour les tests. C'est ce que l'on appelle les départements 'verts', a-t-il expliqué. Dans d'autres départements, le virus circule encore activement, l'hopital connaît encore des tensions, c'est ce que l'on appelle les départements 'rouges'."

Pourtant, les grandes règles du "déconfinement progressif" restent bien les mêmes pour tous les habitants du territoire (hors Mayotte, toujours confinée) : déplacement libre dans un rayon de 100 km, attestation nécessaire au-delà, réouverture de tous les commerces à l'exception des bars et des restaurants, réouverture des écoles primaires et élémentaires... Mais quelques différences vont progressivement apparaître entre ces départements "verts" et "rouges". En voici les principales.

Au 11 mai : les parcs et jardins ouverts chez les "verts"

Au début du déconfinement, le 11 mai, une seule catégorie de lieux devrait ouvrir ses portes dans les départements "verts", mais pas dans les départements "rouges". Il s'agit des parcs et jardins. Ces espaces avaient été fermés lors du confinement car ils rassemblaient souvent trop de personnes au même endroit, notamment dans les grandes villes.

A partir du 11 mai, les habitants des zones "vertes" pourront donc y retourner. Dans les zones "rouges", il faudra s'armer de patience. Une situation qui inquiète certains maires. C'est le cas d'Anne Hidalgo, à Paris, qui a déjà annoncé vouloir des aménagements locaux pour ces "espaces de respiration pour les Parisiens" avec un système de comptage. Mais pour l'heure, l'Etat n'a pas donné son feu vert.

Plusieurs départements rouges vont aussi connaître des règles spécifiques à partir du 11 mai. Tout d'abord, Mayotte, dont le déconfinement est retardé à cause d'un nombre de cas de Covid-19 toujours en augmentation. Mais aussi toute l'Ile-de-France, où la circulation du virus est encore importante et la densité de population très élevée. A Paris et dans les départements limitrophes, les transports en communs seront ainsi limités aux impératifs professionnels pendant les heures de pointe et les grands centres commerciaux ne pourront pas rouvrir.

Au 18 mai : une différence pour les collèges

Le 18 mai, la sonnerie va de nouveau retentir dans les collèges... des départements "verts". En effet, seuls les territoires à faible circulation virale pourront rouvrir ces établissements aux classes de 6e et de 5e, dans un premier temps. Dans les départements "rouges", les collèges resteront fermés. Les écoles primaires et élémentaires pourront, quant à elles, rouvrir sur tout le territoire, avec des effectifs réduits.

Au 1er juin : de possibles divergences pour les lycées, les cafés et les restaurants

D'autres grandes différences entre les départements "verts" et "rouges" pourraient en réalité advenir dans la deuxième étape du déconfinement. "Si [les départements 'verts'] se maintiennent en vert les trois prochaines semaines, nous pourrons envisager au tout début du mois de juin une nouvelle étape de déconfinement (...) dans la mesure où les conditions sanitaires le permettraient", a indiqué le Premier ministre.

Fin mai, et selon l'évolution des indicateurs dans les départements "verts", de nouvelles mesures de déconfinement, applicables début juin, pourraient ainsi être décidées. Et notamment la réouverture (très attendue par les professionnels) des cafés et restaurants, toujours fermés au 11 mai. Les élèves de 3e et de 4e, ainsi que les lycéens pourraient aussi retrouver le chemin de l'école. Mais pour les "rouges", un déconfinement encore très strict devra être respecté.