Coronavirus : la limite de 30 personnes par office religieux retoquée

Le Conseil d'État a jugé recevable, dimanche 29 novembre, le recours de plusieurs organisations religieuses contre la jauge maximale imposée pour chaque office religieux. Le gouvernement a trois jours pour réagir.

FRANCEINFO

Le Premier ministre Jean Castex a reçu, dimanche 29 novembre, les représentants de la Conférence des évêques. À la sortie de la réunion dimanche soir, l'épiscopat catholique était satisfait que la jauge des 30 personnes maximum par messe soit cassée. Le Conseil d'État a considéré cette jauge non nécessaire et discriminatoire. Le gouvernement n'a que trois jours pour revoir sa copie. Les lieux de culte s'adapteront en conséquence. L'évêque de Reims (Marne) espère une jauge "d'un tiers de la surface des églises".

Les mosquées rouvertes vendredi ?

Beaucoup de mosquées s'étaient résignées à rester fermées. Les imams souhaitent reprendre la prière vendredi 4 décembre. Les synagogues respectaient en général la jauge de 30 personnes sur réservation et en multipliant le nombre d'offices par deux. Les associations protestantes, plus discrètes, doivent aussi se concerter avec le Premier ministre dans les trois jours pour trouver une solution dans leur temple.

Le JT
Les autres sujets du JT
La salle de prière de la grande mosquée de Paris (illustration).
La salle de prière de la grande mosquée de Paris (illustration). (MANUEL COHEN VIA AFP)